La 2ème version du pont de Térénez 1945-1952



Le pont de Térénez en 1961.

Le pont de Térénez en 1980.

La destruction de la première version du pont de Térénez en 1944 par l'armée allemande en déroute est l'occasion de revoir la conception du pont. Certaines piles en pierres sont réutilisées partiellement mais la structure passe au béton armé qui allège le pont et permet d'entrevoir une chaussée plus large pour une circulation moderne. Le pont a donc une portée identique au premier, soit 272 m (longueur totale 347m). Les pylones font 70m82. Néanmoins, reconstruit à une période d'après guerre durant laquelle le béton est rare, la construction est de mauvaise qualité et génère une alcali-réaction (cancer du béton) qui émiette le pont avec le temps. Il s'agit d'une réaction chimique entre le granulat et le mortier qui génère un gel provoquant des fissures. L'eau de pluie s'infiltrant dans ces fissures, le procédé s'activait d'autant plus. De plus la circulation qui a nettement augmenté depuis 1952, se voyait brutalement ralentie car les accès au pont se faisaient en angle droit à chaque extrémité. Il fut donc jugé dangereux et peu adéquate malgré les interventions de colmatage en matériaux composites sur les pylones.

Le pont de Térénez seconde version fut démonté (site natura 2000 interdisant une destruction anarchique) de 2013 à 2015 (une partie des matériaux a bénéficié d'un recyclage - des prélevements ont été effectués pour des analyses scientifiques) tout en conservant une avancée transformée en belvédère pour admirer la troisième version du pont élevée dès 2007 et ouverte à la circulation le 16 avril 2011.

L'ancien pont de Térénez de 1925

Le pont de Térénez sous l'occupation



Le Fret

Rencontre : vie privée des goélands

Le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon

Menhirs & Dolmens

Géologie

Artistes peintres

Agriculture




        

Conseils photo et appareils : oiseaux

Photographier des oiseaux en plein vol

Nature, environnement

Si vous avez une information, une question :

© 2016 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite


En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez les cookies