Broyeuse à ajonc ou hache lande









Les différents ateliers régionaux de mécanique agricole sont en concurrence et chaque modèle apporte davantage de confort à l'utilisateur, du moins les publicités l'affirment.

Voici une mécanique agricole (expression commerciale de l'époque) complètement oubliée qui est le reflet des grandes difficultés à nourrir le bétail en Presqu'île de Crozon ceci durant des siècles. L'appareil s'appelle en langue bretonne « pil al lann », en français et selon les cantons il était nommé broyeuse à lande, broyeuse à ajonc, à jonc mais aussi hache lande, hachoir à paille...

Depuis des lustres, les paysans manquent de fourrage pour les bêtes surtout à l'entrée de l'hiver. Les rares pâturages sont gorgés d'eau par la pluie et parfois il pousse plus de jonc que d'herbe. Les fermes qui sont dans les landes, proche de la côte, ont davantage encore de difficultés à se fournir en fourrage alors il faut écumer la lande et ramasser la végétation susceptible d'être consommée par la vache de la famille. L'ajonc pousse à profusion mais l'arbuste est un épineux. Par le passé, l'ajonc était pilé « maladroitement » pour en amoindrir les piquants : une sorte de nourriture pré-mâchée. Des meules à ajonc furent construites pour les exploitations les plus favorisées.

Le hache lande fut une invention révolutionnaire du 19ème siècle pour les paysans qui purent se l'offrir, il permit de mouliner des végétaux destinés à être mélangés au foin. Les végétaux étaient présentés devant la mécanique et happés par les cylindres tranchants qui les émiettaient sous l'action de leurs rotations conduites par la manivelle. Un système de contrepoids appliqué au cylindre inférieur absorbait les différences d'épaisseur des brassées.

Une multitude d'ateliers de mécaniques agricoles s'ouvrirent à cette époque, ce furent les premiers pas de la mécanisation de l'agriculture jusqu'à ce que l'invention du moteur à explosion ne devienne la base de cette nouvelle industrie, dès lors on parlait de machine agricole.

Une autre broyeuse au Cap de la Chèvre.



Vestiges à Lostmarc'h.

Agriculture

Broyeuse à ajonc ou hache lande

Garder les vaches

Défrichement de la landes

Amendement et goémonier

Ramassage du goémon

Elevage bovin

Elevage ovin

Tuer le cochon à la ferme

Fauchage - faire les foins

Battage du blé au fléau

L'abreuvoir de Luguniat

La ferme type

La ferme de Gaoulac'h




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite