Ossuaire d'Argol de style Renaissance

L'ossuaire d'Argol de style Renaissance (bâti en 1665 – restauré en 1922) est intégré à l'enclos paroissial. Sur la façade principale, un bénitier qui permettait d'asperger les ossements des morts. L'ossuaire en microdiorite quartzique réfléchit la lumière avec élégance.

Pour mémoire, lors d'un remaniement d'un cimetière, certaines tombes (souvent délabrées et méconnaissables) sont ouvertes et les ossements humains regroupés dans une bâtisse afin de maintenir la tradition du recueillement et du respect des morts.

Une pierre tombale de 1809, appuyée de tout son long contre l'ossuaire, est un exemple de sépulture ancienne.

Une pierre tombale, mise au jour en 1920 dans le cimetière d'Argol est appuyée contre le mur de l'ossuaire. Elle est un vestige de la sépulture d'un notaire de Landévennec ayant vécu à Argol qui se serait illustré lors de la Révolution de 1789. Une pierre portant des chandeliers empanachés d'une croix. Dessous reste lisible  : "Ci-gît Noël Noury, Notaire, décédé à Keranneron le 21 mars 1809. Agé de 80 ans. Requiescat in Pace. Amen".

Les motifs et inscriptions sont en bas-relief et non en creux. Une méthode qui devait pérenniser l'ouvrage afin qu'il soit vu et lu de tous, longtemps. Cette façon de faire est inspirée de l'Antiquité. Elle est fortement utilisée au Moyen-Age et disparaît au 19ème siècle.

Colonie de vacances de Cameros

Four à pain communal

Arc triomphal du roi Gradlon

Ossuaire

Eglise

Presbytère

Calvaires

Statue de Gradlon - Morvac'h

Fontaines d'Argol

Menhirs dolmens




Une information, une demande :

© 2019