Villas d'artistes sur les hauteurs de Camaret-sur-Mer à Lagatjar



De gauche à droite. 2 villas Antoine, villa Toudouze, villa Sauvaige.

Vestiges du Manoir de Saint Pol Roux.

Le célèbre peintre Eugène Boudin fut l'un des artistes à faire connaître Camaret-sur-Mer à ses amis parisiens. Camaret-sur-Mer eut donc la réputation d'apporter le calme nécessaire à l'inspiration. Progressivement bien des grands noms de l'élite intellectuelle et artistique de Paris vinrent passer des étés dans les hôtels du petit port de pêche à la fin du 19ème siècle. Quelques uns décidèrent de se faire construire une villa sur le haut des falaises sur des terres que les habitants considéraient comme inhospitalières.

En plein vent, sans abri aucun, à la merci des pluies violentes, cinq villas sont sorties de terre consécutivement parce que des artistes parisiens avaient décidé que les lieux étaient somptueux. Le grandiose se niche dans les lumières tourmentées sur une mer qui sait l'être tout autant. Les Camarétois appelaient ces bâtisses aux grandes fenêtres face à l'océan « les villas des montagnes ». La maison bretonne étant par essence minuscule avec le moins de fenêtre possible et ceci dans un cadre abrité, les nouvelles constructions de villégiature ont certainement dû détonner. Elles furent les premières maisons secondaires, un concept inexistant en presqu'île jusqu'ici.

Du Nord au Sud 5 villas :
Le manoir du Boultous / Coecilian du poète Saint Pol Roux 1904. Le poète est le seul à vivre à l'année à Camaret-sur-Mer.
La villa atelier du Peintre Marcel Sauvaige 1891.
La villa Dirag ar Mor du romancier Gustave Toudouze puis de son fils vers «  1900 ».
La seconde villa d'André Antoine fut acquise par celui-ci en 1912.
La villa Armor Braz de l'homme de théâtre André Antoine 1904.

Les photos de Camaret-sur-Mer

Quai Gustave Toudouze

Carrefour des 4 vents

Hôtel Moderne

André Antoine Théâtre et Cinéma

Villas d'artistes sur la Montagne

Villa Dirag ar Mor de Gustave Toudouze

Villa atelier Marcel Sauvaige

L'étonnante Mme Rosalie Dorso

Hôtel de France veuve le Goff

Le sous-marin Nautilus de Fulton

Sous-marins Pluviôse et Emeraude dans l'anse

Les filles de Camaret

Notre Dame de Rocamadour

Eglise de Saint Rémi (ancienne)

Eglise de Saint Rémy (nouvelle)

Paysage alentours

Tour Vauban

Cimetière de bateaux

Grand Hôtel des Pois

Photos anciennes de Camaret

Secours en mer d'un hydravion

Naufrage du Saint Valentin

Viviers flottants

Cabanes noires de coaltar

Maison des mareyeurs du peintre Scoriel

Vente langouste homard breton

La pêche au thon miraculeuse

Abri du marin

Les chantiers navals de Camaret

Réparation mécanique des bateaux

La Salle de Venise - Musée du patrimoine maritime

L'usine Béziers friterie de sardines à l'huile

Le Grand Magasin des Bassemaison

Slipway

Port de plaisance

Quai Téphany

Station essence Purfina - Office de Tourisme

Le quartier du Styvel - Stivel

Le quartier du Notic

La place St Thomas

Sauvetage en mer

Baptême du canot de sauvetage Taï I

Phare du Toulinguet

Club Léo Lagrange

Almanach des postes et des télégraphes

Grue d'armement

Lavoir

Les feux du port

L'hôtel Trez Rouz

Camping le Grand Large

Le bistrot d'Albert Le Fur

Tyan Avel Ar Mor

Aux campeurs de l'Iroise

Ecole du Lannic

Cinéma Arc-en-Ciel

Chanoine Joseph Bossennec

Maison d'un armateur

Fresque murale de Jim E Sévellec

L'arche de Camaret




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.
Eugène Villon aquarelliste
Une graine de poilu de Camaret.
Le pont Saint Drigent
Le pont à voûtains de Perros-Poullouguen.
La cotriade de survie pour les sardiniers.
Une batterie lourde devenue légère, la batterie du Stiff.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite