Quai Gustave Toudouze en Camaret-sur-Mer

De 1842 à 1845, sont enfin construits des quais à Camaret-sur-Mer dont l'activité portuaire croît sans les facilités de déchargement utiles à des bateaux toujours plus grands. Jusqu'ici les pêcheurs devaient échouer leurs embarcations et parcourir à pied l'estran pour enfin atteindre les maisons du port en retrait. Les maisons du front de mer n'existaient pas alors car il eut été dangereux de construire à cause des submersions possibles.

La jonction avec le quartier du Styvel ne se fera qu'en 1895.

Le quai permet d'installer le poumon économique de Camaret entre hôtels et maisons d'armateurs en front de mer.

En 1900, la municipalité remercie le poète Gustave Toudouze d'être venu en aide aux pêcheurs de sardine connaissant la famine pendant la crise sardinière. De l'argent personnel du romancier et celui de collectes ont permis d'aider les Camarétois en détresse qui ont connu, comme tous les pêcheurs de la région, les distributions aléatoires de pain. Le quai porte donc le nom du protecteur, un "parisien" qui est venu vivre à Camaret et qui a contribué à initier la commune à une vie artistique avec des amis artistes venus eux-aussi de Paris. Cette période reste rayonnante à jamais.

Corps de garde du Gouin

Arche de Camaret

Chanoine Bossennec

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Fresque murale Sevellec Henriot

Grue à mâter d'armement

Phare du Toulinguet

Port de plaisance

Quai Gustave Toudouze

Quai Kléber

Quai Téphany

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Tour Vauban

Villas maisons hôtels

Chez Mémé Germaine

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Fontaines



A la une :

Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Les maisons Ty Breiz de Lanvéoc, un sursaut breton !
Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019