La zone portuaire - quai Téphany - criée de Camaret-sur-Mer

La criée sur le quai Louis-Auguste Téphany.

Les 150 langoustiers du port de Camaret-sur-Mer des années 1930 ont toutes les peines à débarquer leurs pêches sur les quais qui longent la commune. Une zone portuaire est projetée à grand renfort de béton et d'enrochement dans le prolongement du quai Kléber pour un budget prévisionnel de 10 millions de francs.

Une fois le port dragué, les 37000m² de terre-plein sont développés de 1949 à 1955. L'inauguration du 7 août 1955 dévoile le nom choisi : le quai Téphany (Louis-Auguste), du nom du maire de Camaret de 1935-1943. Un quai de 320 m de long, 10 mètres de haut et deux digues bordent la zone où les contenus des dragages d'un volume de 62000m3 comblent le cœur de la plate-forme sur laquelle sont construits des viviers (Edouard Millet et Marée Camarétoise) très rapidement, une fabrique de glace est ajoutée en 1960 ainsi qu'une criée. Des installations qui se justifient tant la pêche de la langouste semble être intarissable. La fin des Mauritaniens plonge Camaret dans l'incertitude. Les pouvoirs publics tentent de rapprocher les Camarétois de la pêche aux poissons côtiers en rénovant la criée en 1988.

La pêche est moribonde. Une criée est ouverte à Brest en 1992. La criée de Camaret n'ouvre que deux jours par semaine, les volumes de vente des produits de la mer sont aléatoires, voire anecdotiques, la criée ferme en 1994 alors qu'elle n'est déjà plus aux normes. Progressivement la plaisance prend pied sur le quai Téphany. En 2006, l'ancien vivier Edouard Millet devenu Brest Ouest Marée est balayé par une tempête...

Corps de garde du Gouin

Arche de Camaret

Chanoine Bossennec

Cimetière de bateau

Feux d'entrée du port

Fresque murale Sevellec Henriot

Grue à mâter d'armement

Phare du Toulinguet

Port de plaisance

Quai Gustave Toudouze

Quai Kléber

Quai Téphany

Quartier du Stivel

Sauvetage en mer

Slipway

Tour Vauban

Villas maisons hôtels

Chez Mémé Germaine

Menhirs dolmens

Tombes du Commonwealth

Fontaines



A la une :

Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019