La Villa Bellevue Peugeot de Morgat



Armand Peugeot photographie son yacht "Ville d'Ys" sur la plage de Morgat en 1885.

Armand Peugeot photographie les paysages de la presqu'île durant les étés de ses vacances à Morgat.

La Villa Bellevue fut la propriété d'Armand Peugeot. La famille Peugeot est alors manufacturière de petits objets domestiques métalliques entre les baleines de corset, les ressorts, les pièces horlogères, les moulins à café, les outils de jardinage, de bricolage...

Armand Peugeot est invité par l'investisseur négociant Charles Louis Richard a créé une société immobilière à Morgat pour transformer le petit port de pêche en cité balnéaire. Suite à deux visites enthousiastes, l'industriel convainc sa famille d'investir. La société immobilière Richard et Compagnie achète des centaines de parcelles à des prix défiant toute concurrence puisque les propriétaires ruraux ignorent tout de la spéculation immobilière.

Pour le plaisir du bord de mer et asseoir le projet de station balnéaire, Armand Peugeot se fait construire une villa en matériaux traditionnels sur une parcelle de son lotissement. Selon les sources la date varie entre 1882 et 1884. La maison est confortable mais déplait à Mr Peugeot car du rez-de-chaussée, il ne voit pas la mer, un comble puisque la mer est à peine à 40 mètres. Il ordonne que la maison soit détruite et que la prochaine villa soit reconstruite en même place mais surélevée. La démolition est une occasion de revendre les pierres qui vont être réutilisées dans la construction de la villa Bel-Air à proximité. Il confie le chantier à Abel Chabal (père de Gaston Chabal) qui exécute les ordres avec soin sachant que des dizaines de villas sont prévues dans le quartier dit Peugeot. La nouvelle version est plus en hauteur, fait moins appel à la pierre traditionnelle et incorpore un nouveau matériau, le béton, ceci en 1906.

Si les affaires industrielles passées à la fabrication de bicyclettes puis d'automobiles sont prometteuses, l'investissement immobilier morgatois vire tout doucement au flop financier et Armand Peugeot frôle la faillite après l'élévation des hôtels. Si quelques villas sont bien construites, les reventes de terrain sont poussives, tardent, ne se font pas aux prix escomptés. La bourgeoisie renâcle, Morgat est loin de tout... La société change de nom plusieurs fois au fil des changements de l'actionnariat.

Après la mort d'Armand Peugeot (1849-1915), le gendre Charles Breitling (1881-1958 - époux de Madeleine Peugeot 1887-1952) gère au mieux la déconfiture et devient propriétaire de la villa qu'il vend quatre plus tard à un ingénieur parisien Philippe Kreiss (1887-1963). Ce dernier est tout simplement son beau-frère, l'époux (1912) de Germaine Peugeot (1889-1977), fille d'Armand... Le centralien avait été "invité" à prendre la direction d'une des usines Peugeot pour éviter le morcellement de l'empire mais, cela ne se réalise pas, il prend la succession de son père Adolphe Kreiss (1854-1931), directeur général des Brasseries de la Meuse, autre empire industriel de Bar-le-Duc mais aussi membre du conseil d'administration de la société Peugeot automobile... La villa reste donc dans la famille... La villa existe toujours.

Morgat d'avant et d'aujourd'hui

Photos de la plage de Morgat

La Pointe du Kador

Les quais de Morgat

Chantier naval Belbeoch

Maison du marin

L'ancien môle du port

Le môle des thoniers

Excursions grottes marines de Morgat

Photos du port de Morgat

Vues aériennes du port de Morgat

La place d'Ys

Un avion mystère !

L'anse de Morgat

La ville de Morgat et les alentours en image

Les mardis de Morgat

La Potinière

La maison phare du Kador

Boulevard de la plage

Mini Golf

Epicerie Félix Potin

Rue de la Fontaine

Histoire de la location de vacances

Club de plage des Bélugas

Conserverie Caradec

Usine Poriel

Le Bon Marché

Cabines de bain

Liaison maritime avec Douarnenez

L'estacade de Morgat

Photos anciennes de Morgat

Quartier du Portzic

Club de voile

Hôtels

L'ancien Hôtel de la Plage

Le Grand Hôtel de la Mer (Peugeot)

Hôtel des Grottes (Peugeot)

Grand Hôtel de Morgat (Peugeot)

Ancien Hôtel Sainte Marine

Hôtel Hervé

Hôtel Julia

Hôtel de la Montagne

Hôtel Atlantic

Hôtel du Kador

L'Oasis de Morgat

Du féminisme à l'hôtel

Villas

Le château de Rulianec

Villa Bellevue Peugeot

Villa Ker Maria

Villa Ker ar Bruck

Villa Ker Lisanton

Villa Ker Math - Ker Avel Mor

Villa Kerflahel

Villa Corn ar Hoat

De l'eau et du sable...

Le collectif de défense du port de Morgat

Les exutoires de la plage

Désensablement du port

Echouage des bateaux

L'échec de la première digue

Les dégâts de la tempête

Morgat : Venise ou pas Venise ?

La grande marée du siècle

Les vagues-submersion à Morgat




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen