Calvaire de Margerie - Beg ar Gador - Pointe de Morgat

Charles Marie Eugène Jacquin de Margerie (16 janvier 1855 – 17 juillet 1934 – Paris) et son épouse Charlotte Louise Marie Rohault de Fleury (28 décembre 1864 – Paris – 1943) ont 9 enfants dont 2 sont morts très jeunes. Deux des filles seront religieuses. Cette famille aristocratique catholique de diplomates et de militaires, pour l'essentiel, voit avec grande inquiétude l’enrôlement de 3 fils (Gérard 1891-1977, Hubert 1892-1958, Alain 1899-1979) pour partir à la guerre. La première guerre mondiale éclate et afin de protéger ces trois soldats, promesse est faite à Dieu qu'un calvaire sera élevé s'ils reviennent indemnes de la grande guerre. Le destin accéda à cette prière. Le calvaire est enregistré chez un notaire de Paris comme concession perpétuelle en novembre 1927.

Les terres appartenaient à l'armée puisque le fort du Kador est à deux pas. Après le déclassement, une vente aux enchères s'est effectuée ce qui permit à Charles de Margerie d'en faire l'acquisition le 6 mars 1899. Le terrain portait le surnom de "Champ de bataille" ! La famille de Margerie était propriétaire de la villa Jeanne d'Arc non loin de là devenue hôtel de la Montagne.

On peut y voir les symboles de la croix de guerre et de la légion d'honneur qui pourraient représenter les décorations reçues par le lieutenant à titre temporaire au 4ème Bataillon de Chasseurs, Hubert Jacquin de Margerie, l'un des fils "protégé", (le 12 septembre 1918 décoré en tant que chevalier de la légion d'honneur). Ce n'est qu'une hypothèse.
Cette plaque n'est pas d'origine. A la construction du calvaire, seule une inscription à la peinture rouge apparaissait : "Pater ave 50 jours d'indulgence".

Les blasons des 2 familles

Présence d'un chevron sur chacun des blasons, ceci pourrait signifier que la noblesse acquise, le fut par les armes.

La Famille Rohault de Fleury est une très ancienne famille dont le plus illustre aïeul est un Général d'empire devenu Pair de France. Le Général baron Hubert Rohault de Fleury (1779-1866).
La Famille Jacquin de Margerie, connue depuis le 18ème siècle, connaissait une médiatisation "quotidienne" au travers de Christophe de Margerie, ancien PDG de Total, décédé accidentellement en 2014.

Le calvaire est visible sur la Pointe de Morgat, Beg ar Gador sur le GR34 – Bois du Kador.

48° 13' 6.5" N
4° 29' 55.8" O

Liste de tous les calvaires de la presqu'île de Crozon.



A la une :

Plantes invasives du littoral à leurs risques et périls
Liaisons maritimes.
La lunette à micromètre G de côte.
BCR Marne : retour en terre natale !
Les mouches et les hommes : vie commune impossible.
La Punaise arlequin qui adore se mettre en avant !
Le Cossus gâte-bois amoureux des vergers !
L'antipathique hanneton commun.
L'histoire des pompes à essence de la presqu'île de Crozon.
Le mauvais souvenir des marées noires en presqu'île.
Voie verte en cours de développement.
Le kiosque flottant avec sa baignoire !
La batterie de Beaufort, l'avant période Vaubanienne.
Le ruisseau de l'Aber et ses moulins à eau.
Départ des marins pêcheurs résistants vers l'Angleterre.
La Martre des pins, ex-nuisible, peine à traverser les routes.
Etape du Tour de France en presqu'île de Crozon. Les photos de la caravane publicitaire.
Pétroliers en rade Brest : les livreurs de votre carburant.
L'Oursin cœur ou Souris des mers.
Une borne à incendie, rien que des normes !
Un orchestre de la seconde guerre mondiale.
Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.
Le port du Fret.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021