Calvaire de Margerie - Beg ar Gador - Pointe de Morgat

Charles Marie Eugène Jacquin de Margerie (16 janvier 1855 – 17 juillet 1934 – Paris) et son épouse Charlotte Louise Marie Rohault de Fleury (28 décembre 1864 – Paris – 1943) ont 9 enfants dont 2 sont morts très jeunes. Deux des filles seront religieuses. Cette famille aristocratique catholique de diplomates et de militaires, pour l'essentiel, voit avec grande inquiétude l’enrôlement de 3 fils (Gérard 1891-1977, Hubert 1892-1958, Alain 1899-1979) pour partir à la guerre. La première guerre mondiale éclate et afin de protéger ces trois soldats, promesse est faite à Dieu qu'un calvaire sera élevé s'ils reviennent indemnes de la grande guerre. Le destin accéda à cette prière. Le calvaire est enregistré chez un notaire de Paris comme concession perpétuelle en novembre 1927.

Les terres appartenaient à l'armée puisque le fort du Kador est à deux pas. Après le déclassement, une vente aux enchères s'est effectuée ce qui permit à Charles de Margerie d'en faire l'acquisition le 6 mars 1899. Le terrain portait le surnom de "Champ de bataille" ! La famille de Margerie était propriétaire de la villa Jeanne d'Arc non loin de là devenue hôtel de la Montagne.

On peut y voir les symboles de la croix de guerre et de la légion d'honneur qui pourraient représenter les décorations reçues par le lieutenant à titre temporaire au 4ème Bataillon de Chasseurs, Hubert Jacquin de Margerie, l'un des fils "protégé", (le 12 septembre 1918 décoré en tant que chevalier de la légion d'honneur). Ce n'est qu'une hypothèse.
Cette plaque n'est pas d'origine. A la construction du calvaire, seule une inscription à la peinture rouge apparaissait : "Pater ave 50 jours d'indulgence".

Les blasons des 2 familles

Présence d'un chevron sur chacun des blasons, ceci pourrait signifier que la noblesse acquise, le fut par les armes.

La Famille Rohault de Fleury est une très ancienne famille dont le plus illustre aïeul est un Général d'empire devenu Pair de France. Le Général baron Hubert Rohault de Fleury (1779-1866).
La Famille Jacquin de Margerie, connue depuis le 18ème siècle, connaissait une médiatisation "quotidienne" au travers de Christophe de Margerie, ancien PDG de Total, décédé accidentellement en 2014.

Le calvaire est visible sur la Pointe de Morgat, Beg ar Gador sur le GR34 – Bois du Kador.

48° 13' 6.5" N
4° 29' 55.8" O

Liste de tous les calvaires de la presqu'île de Crozon.



A la une :

Des grains sous les fougères : les sores.
Baies sauvages comestibles ou toxiques...
Escargot Zebrina debrita - Bulime zébré - il aime le soleil !
Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020