Inondations de Morgat

Lors des fortes marées, des sacs de sable sont disposés en haut de la cale de Morgat. La mer est limitée dans son intrusion.

L'eau remonte dans les canalisations d'eau pluviale au plus bas de Morgat, les inondations commencent ainsi.

Suite à une forte pluviométrie, les douves se remplissent des eaux du ruisseau de Penfrat en pleine marée haute, elles attendent de se libérer à la prochaine marée basse. En amont les risques d'inondation augmentent à chaque minute.

Montée de l'eau dans le canal.

Montée de l'eau en amont dans la zone humide.

Une marée à fort coefficient limite le vidage de la zone humide du Loc'h.

Le ruisseau passe dans son canal urbain. Niveau bas en dehors de la saison des pluies. Les murets servent de bassin tampon.

Rails d'étanchéité de batardeau.

Station de pompage au bord de la zone humide.

L'étang du Loc'h en 1850 environ.

L'étang du Loc'h en 2021.

L'étang du Loc'h en 2021, ce qui reste de la zone humide en amont.

La zone humide du Loc'h est alimentée par le ruisseau de Penfrat. Dans les siècles passés, avant l'extension de la zone urbanisée, cet étang marécageux favorisait la pêche aux anguilles qui apprécient l'eau saumâtre – échange avec la mer à chaque marée. Avec le temps, on se servit de l'étang comme d'une aire de loisir pour canots pneumatiques publicitaires que les compagnies pétrolières offraient en remerciement des marchés obtenus. Des citernes étaient installées sur les quais pour alimenter les chalutiers en carburant. Néanmoins, l'étang fut partiellement comblé au deux tiers environ pour en faire des terres cultivables qui peu à peu sont devenues des terrains viabilisés. Parking, constructions en tous genres ont recouvert la zone humide asséchée jusqu'à y élever une chapelle qui fut déconstruite pour cause d'affaissement sur terrain meuble en pleine zone inondable.

Désormais, la zone humide subsistante est encombrée d'une épaisse végétation et s'est envasée : le volume de rétention est faible. Le cours d'eau qui en sort est hautement canalisé par des murs surélevés des douves, il déverse 6 à 8 m3 seconde sous de fortes précipitations et se sature en 71 minutes paraît-il. Un volume d'eau qui doit trouver son évacuation au plus vite y compris à marée haute. Les canalisations d'évacuation passent sous la chaussée des quais. A marée haute, la mer empêche ou ralentit l'expulsion des eaux du Loc'h. En période de forte pluviométrie, et si des débordements de la mer – vagues-submersion – s'additionnent dans la partie la plus basse de Morgat, les volumes d'eau créent une inondation systématique qui se dissipe durant une marée basse. Chaque inondation, bien qu'opérant sur un même principe d'accumulation provisoire d'eaux douce ou salée indésirables, est constituée de manière variable, parfois les eaux sont majoritairement pluviales, parfois majoritairement maritimes. Les niveaux des inondations de Morgat sont très variables entre quelques centimètres d'eau de submersion venue de la mer et plusieurs dizaines de centimètres d'eau du Loc'h, l'addition des deux provoque des records.

Une partie de Morgat est une zone basse de submersion.

• Inondation majeure de Morgat du 20 novembre 2019. Le clapet anti-retour du quai par lequel se vide le Loc'h à marée basse a été laissé fermé selon des témoins qui ont pu constater que les eaux d'inondation pluviales (pluies durant plusieurs semaines), composées d'eau du Loc'h et d'eau usées, se sont libérées quand une tractopelle a arraché le volet. La force de l'évacuation qui a fait chasse, a creusé le sable de la plage de Morgat. 30 cm d'eaux souillées. Le maire de l'époque exclut cette hypothèse argumentant que le dalot recevait 10m3 seconde pendant que les buses d'expulsion pouvaient évacuer 2m3 seconde. Il justifie ainsi l'arrêté ministériel du 27 janvier 2020 publié au Journal officiel du 13 février 2020, reconnaissant le statut de catastrophe naturelle.

• 02 mars 2014 : marée haute du soir qui déborde. Une fine couche d'eau de mer n'occasionne aucun dégât.

• 08 février 2014 : débordement de la mer, vagues submersion, 10  cm d'eau au plus bas de Morgat. Inondation maritime exclusivement.

• 06 février 2014 : des forts vents durables forment une houle qui déborde. L'inondation maritime est démultipliée par une inondation d'eaux pluviales suite à de fortes pluies. Trois pompes sont installées proche de la chapelle (déconstruite depuis). Un homme dont l'habitation a été inondée, souffre d'hypothermie et est consduit à l'hôpital. Situation maîtrisée vers 23h30 après 80 cm d'eau au plus bas de Morgat.

• Les fortes précipitations (7% des précipitations annuelles) des 22 et 23 novembre 2012 génèrent une inondation d'eau pluviale au plus bas de Morgat. Magasins et caves inondés. Le ruisseau et le Loc'h n'ont pas vidé leur trop-plein vers la mer rapidement par les exutoires sous chaussée. Les douves ont débordé.

Au fil des années, des aménagements ont été effectués : mise en place de clapets anti-retours sur les conduits d’eaux pluviales versant dans le Loc'h  – mise à découvert du Loc'h en amont de sa partie busée sur 30 m – création d’un bassin tampon  par une rehausse des murs des douves. La partie busée sous chaussée est une propriété du département, des préconisations techniques ont recommandé de supprimer les buses pour en faire un passage unique et large afin d'optimiser l'évacuation du Loc'h en des délais rapides moindre que le temps de montée d'une marée.

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Quartier des pêcheurs

Corps de garde de Rulianec

Hôtels d'antan

Cabines de bain

Ile Vierge

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Place de l'église

Grande marée du siècle

Vague submersion

Inondations

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Les magasins d'avitaillement

Phare du Kador

Pointe du Kador

Corps de garde du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Menhirs dolmens

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste

Chemins, venelles, rues

Château d'eau Peugeot

Confiserie Landié

Cale brisée



A la une :

La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020