La Place d'Ys

La place d'Ys fut d'abord une plage de sable au bord de l'estuaire du Loc'h (étang littoral). Les Romains y échouaient leurs barques pour transporter leurs pêches jusqu'aux cuves de salaison et bien plus tardivement, les marins pêcheurs Morgatois y séchaient leurs filets de pêche étendus sur le sable de la plage haute qui "entrait en profondeur" dans le village. Le premier bâti significatif fut la chapelle St Marie abandonnée à la révolution française (1789). Elle fut remplacée par l'hôtel de tourisme St Marine. Cette construction du 19ème siècle en bord de mer était accompagnée d'un quai mais pas encore en continu, ceci afin de laisser un accès aisé à la mer aux pêcheurs. L'industrie des conserveries s'était aussi développée à cette époque de sorte que la zone était occupée par des tréteaux sur lesquels les ouvrières des conserveries étendaient des sardines pour les faire sécher. Puis cette activité périclitant et le tourisme étant en forte croissance, il fut décidé d'achever les quais et d'y adjoindre une cale de desserte pour les pêcheurs de moins en moins nombreux. Ensuite progressivement et suite à plusieurs aménagements, la place d'Ys parfaitement délimitée désormais devint un carrefour de circulation routière et un grand parking automobile ainsi que de cars. Ce qui fut un estuaire est entièrement urbanisé désormais et les modifications projetées à partir de 2008 à hauteur de 33 millions d'euros (budget prévisionnel de l'époque), ont permis de supprimer les parkings pour plus d'espace piétonnier, en contrepartie les aires de stationnement furent installées en retrait (2011). En 2013, la place est alors bordée non plus d'un parapet de quai mais d'un gradin en bois pour accéder à la plage de Morgat.

Ys : ville légendaire submergée par les flots. Le roi d'Armorique Gradlon (330-405 ap JC) la fit construire pour sa fille Dahut aux mœurs légères. Pour certains, cette cité se situe au fond de la baie de Douarnenez, pour d'autres dans la baie des Trépassés. Dieu n'appréciant guère ce qui s'y passait, enfonça la ville sous les eaux alors que celle-ci était ceinte de digues.

• Pour une raison indéterminée un avion de tourisme s'est posé sur la future place d'Ys en août 1929. L'attraction fut grande au pied de l'hôtel St Marine. Selon certaines sources (à confirmer), l'immatriculation F-AIVF de l'avion correspondait administrativement à  :
Morane-Saulnier 147 5 F-AIVF M Bailly /Nancy _Soc.Aeroplanes Morane-Saulnier /Puteaux _L'Aile de France /Paris _Mme Marie Coltel /Paris _Louis de Bermond de Vaulx /Paris _ Federation Jean Mermoz_Paris 10.11.28.
Si l'immatriculation était confirmée, cet avion fut la propriété d'André Bailly, jeune pilote de raid chevronné, fils d'un industriel Nancéen, qui collectionna les périples audacieux.
Le 18 novembre 1928, l'avion assure par étape une liaison Paris Casablanca Marseille (arrivée le 11 janvier 1929) à titre expérimental et avec quelques frayeurs. André Bailly revend l'avion ensuite à Marie Cotel et Louis de Bermond de Vaulx de Paris.

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Quartier des pêcheurs

Corps de garde de Rulianec

Hôtels d'antan

Cabines de bain

Ile Vierge

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Place de l'église

Grande marée du siècle

Vague submersion

Inondations

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Les magasins d'avitaillement

Phare du Kador

Pointe du Kador

Corps de garde du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Menhirs dolmens

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste

Chemins, venelles, rues

Château d'eau Peugeot

Confiserie Landié

Cale brisée



A la une :

Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Déploiement de la fibre optique en presqu'île de Crozon.
L'Otiorhynque : le malheur du jardinier.
La reine Margherita à Morgat, celle qui porte le nom de la fameuse pizza !
Les femmes et enfants réfugiés Républicains Espagnols à la caserne Sourdis. Une histoire d'humanité.
La fin des chasseurs de mines type tripartite CMT.
La difficile entente entre une antenne relais et son environnement.
Navire transporteur de structures offshores SEAJACKS SCYLLA.
L'essai du sous-marin Nautilus de Robert Fulton.
Des volets rouges, un tournage de film sur la montagne de Camaret...
Station radio allemande à Tal ar Groas Kervenguy.
Du temps où le Menez Gorre était un mont haut.
Station d'écoute aérienne de Messibioc en Lanvéoc.
Le temps est passé et pourtant, mourir en vacances. Fait divers tragique.
L'algue Laminaire transporteuse de galets.
Mourir de la guerre, après guerre : Gaston Beven Pilote Aviateur
Les ragondins sont-ils de Gauche.
Une ferme solaire en presqu'île de Crozon.
Rue : Georges Ancey, toute une époque révolue.
Comment se forme une flaque (dépression) d'eau de mer sur la plage ?
Brise-lames utilité et fonctionnement.
Resencement : ça baisse !!!
Une baisse de la population à cause du sable marin.
Comment meurent les oiseaux ?
Panneaux et affichages variés des polluants pour défendre l'environnement.
Le vol d'une légende : une Alouette dans le ciel de la presqu'île de Crozon.
Marcel Clédic, le dernier résistant Finistérien ayant participé à la libération de la presqu'île de Crozon s'est éteint.
L'almanach : le big data d'antan.
Jim E Sévellec peintre céramiste.
Evolution de l'urbanisme en Crozon : de la conserverie Péron à l'habitat social.
Les légions étrangères allemandes en Crozon
La tempête Bella provoque une tempête d'écume de mer.
Monique Keraudren & Gérard Aymonin botanistes.
La batterie de DCA française de Kerguiridic.
Planches de bois découvrantes à la plage de l'Aber Est.
Pen ar Vir en Lanvéoc une position de d'écoute et de projecteur de la DCA française avant 1940.
Référendum d'initiative partagée court-circuité !
Le manoir disparu de Keroumen.
Batterie antiaérienne de Trébéron Cr354.
Différence entre éboulement et écroulement.
Nouvelle tendance les poteaux composites télécom.
La mode des soubassements en faux appareils.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
E-book - livre numérique gratuit.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020