La Place d'Ys et le Loch en Morgat

La place d'Ys de Morgat correspond à l'ancien estuaire de la zone humide du Loc'h qui asséchée par l'intervention de l'homme a permis d'étendre l'urbanisation de Morgat. Au 18ème siècle on passait à marée basse sur des cailloux élevés approximativement disposés pour se déplacer sur le littoral sans avoir à contourner la zone humide par l'intérieur des terres. La plage remontait haut et les pêcheurs depuis l'antiquité y échouaient leurs barques. Au 19ème siècle, les besoins d'espaces nouveaux contraignirent à l'asséchement car l'estuaire est la seule zone plane de Morgat. Hôtel, conserverie puis plus tard nouvelle chapelle, enfin parking et carrefour plusieurs fois remodelés retracent l'évolution constante. Une zone submersible que les marées déchaînées visitent régulièrement. Terrain instable qui imposa que l'on déconstruisit la chapelle moderne.

Les inondations et les dégâts occasionnés par les vagues-submersion furent depuis longtemps relayées par la presse locale. La tempête du 4 au 6 décembre 1896 avec des coefficients de marée de 88 à 95 et des vents de force 8, avait criblé les magasins maritimes, les débits de boisson de Morgat de galets projetés. La mer avait envahi les maisons en une heure. Portes et fenêtres fracassées des maisons des pêcheurs. La tempête concerna les côtes françaises et fit 33 victimes. Le creux de la dépression se trouva à Brest à 14h30, le 4 décembre, avec 953 hpa.

2014 - Morgat sous les eaux jusqu'à un mètre selon la presse - « Vu la topographie du site, qui se trouve en dessous du niveau de la mer, il ne sera jamais possible de régler le problème des inondations à 100 % », parole d'un maire Morgatois trempé par les reproches de l'opposition qui regrette que l'inévitable ne fut pas évité.

Morgat noyée en son plus bas quand la pluie, le Loch, le vent, la grande marée conjuguent leurs effets. La place d'Ys, ville légendaire, submergée par les eaux sous la colère de Dieu, la rue de l'Atlantique, la rue de la fontaine et les alentours semblent avoir des noms prédestinés à l'humidité !

La zone humide du Loch est alimentée par le ruisseau de Penfrat. La pêche aux anguilles y était captivante dans les siècles passés. Avec le temps, on se servit de l'étang comme d'une aire de loisir pour canots pneumatiques publicitaires que les compagnies pétrolières offraient en remerciement des marchés obtenus. Des citernes étaient installées sur les quais pour alimenter les chalutiers en carburant.

Désormais, le ruisseau est limité à sa plus simple expression, hautement canalisé par des murs surélevés, il déverse 6 à 8 m3 seconde sous de fortes précipitations et se sature en 71 minutes paraît-il. Un volume d'eau qui doit trouver son évacuation au plus vite y compris à marée haute.

Rails d'étanchéité de batardeau.

Le ruisseau passe dans son canal urbain.

Clapets anti-retours pour que la mer ne remonte pas dans les canalisations - bâtardeaux, des barrières anti-inondations pour avoir les pieds au sec au rez de chaussée, tels sont les feintes humaines employées.


Le temps de la grève naturelle sur laquelle les filets de pêche séchaient, ou des milliers de sardines en faisaient autant sur les tréteaux des conserveries est achevé. Fini le temps de l’atterrissage d'un avion venu de la capitale par enchantement. En août 1929, l'avion identifié comme suit « Morane-Saulnier 147 5 F-AIVF M Bailly / Nancy - Soc.Aeroplanes Morane-Saulnier / Puteaux - L'Aile de France / Paris - Mme Marie Coltel / Paris - Louis de Bermond de Vaulx / Paris - Fédération Jean Mermoz / Paris 10.11.28. » se retrouva sur la place, le nez « collé » à l'hôtel Sainte Marine de l'époque. Cet avion de tourisme fut la propriété d'André Bailly, jeune pilote de raid chevronné, fils d'un industriel Nancéen, qui collectionna les périples audacieux, revendu il distrayait une élite en mal de sensation.

48° 13" 31.75' N
4° 30" 16.18' O

Port de Morgat

Villas de Morgat

Locations des villas

Château de Rulianec

Corps de garde de Rulianec

Hôtels d'antan

Cabines de bain

Les restaurants oubliés

Place d'Ys

Grande marée du siècle

Vague submersion

Môle des thoniers

Hélice de la Jeanne d'Arc

Maison du marin

Relais des pêcheurs

Phare du Kador

Pointe du Kador

Corps de garde du Kador

Calvaire de Margerie

Stèle France Libre

Chapelle Notre Dame de Gwel Mor

La Potinière

Quartier du Portzic

Conserveries

Club de plage

Mardis de Morgat

Epicerie Félix Potin

Fontaines

Moulin à vent

Menhirs dolmens

Capitainerie de Morgat

Villa Gradlon

Ancienne Poste



A la une :

Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019