Bac de lavage en béton préfabriqué

Parmi les efforts les plus rudes que les lavandières avaient à effectuer, ceux de rester à genoux longuement, le dos courbé pour laver le linge de la famille étaient incontournables durant des siècles. Les sources et les points d'eau ainsi que les premiers lavoirs étaient au niveau du sol.

Bien tardivement dans un élan de modernité, bien souvent à l'époque des branchements de l'eau de la ville, les bacs de lavage préfabriqués en béton furent reçus comme une avancée bénéfique pour les femmes dont le foyer avait pu s'offrir ce nouveau matériel indispensable.

L'eau courante permit d'installer ces bacs de lavage à la convenance des utilisatrices. Cependant, l'eau courante n'étant venue que très progressivement en presqu'île de Crozon, pour ne pas dire très en retard par rapport aux villes et communes moins excentrées, certaines fermières avaient obtenu les bacs de lessive proche d'un ruisseau. Plusieurs bacs de lavage et de rinçage permettaient de faire la lessive debout, c'était mieux que rien...

Il existait deux types de modèles au début du 20ème siècle. Un bac à deux compartiments avec la paillasse ou le modèle simple bac avec paillasse... Quelques-unes de ces « antiquités » subsistent en presqu'île, elles sont le symbole d'une timide libération de la femme astreinte à la pénibilité conjugale sans revenu depuis toujours...

L'objet en béton préfabriqué est moulé, démoulé au cours d'une fabrication à la chaîne. Le béton liquide est versé dans un moule dans lequel est souvent disposé du ferraillage pour éviter que le béton une fois séché ne se fende. Les objets produits sont identiques et leur coût diminue ainsi.

Grande consommatrice de bacs de lavage, l'armée, dont les casernements sont équipés de bacs alignés sur plusieurs dizaines de mètres pour que les soldats puissent faire leur toilette quotidienne et leur lavage... Certains vestiges militaires en presqu'île de Crozon le prouvent encore.

Curiosités du pays

La coiffe du pays Rouzig

La coiffe Penn-Maout

Abreuvoirs anciens

Auge en pierre

Broyeuse hache-lande

Charrue de fonderie

Bois de chauffage d'antan

Chemins des goémoniers

Maison bateau de Crozon : une caloge

Publicités murales

Mosaïques et devantures

Gares bigoudenes

Haltes et PN

Ponts ferroviaires

Brume et embruns - différence

Ecume de mer

Ruisseau du Kerloc'h

Palplanche

Panneau indicateur

Tombe en ardoise

Niche votive

Aubette

Bac de lavage en béton

Pompe à bras

Puits

Voies Decauville

Cachoutage des voiles

Grand pavois

Canon bollard

Mouillage forain



A la une :

L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
La charrue locale.
La belle histoire du Relais des pêcheurs.
Deux conceptions de l'urbanisme, la maison de santé d'Argol et la villa Gradlon à Morgat.
Les griffes de l'écureuil.
Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019