Brume de mer et embruns marins

Pas de vent, temps calme mais une fraîcheur envahit l'atmosphère et la brume grimpe sur les pentes de l'anse Saint Nicolas en diffusant une lumière nouvelle de fin du monde...

La brume avance lentement.



Sur le plateau du cap de la Chèvre, la brume peine à s'étendre car un léger vent a tendance à la disperser.

La brume de mer est un brouillard léger souvent localisé et aléatoire sous les effets des microclimats. La brume se forme dans une situation anticyclonique particulièrement calme dont l'air stable vient souvent du Nord. Une « langue » de fraîcheur d'un ou deux degrés plus froide que la surface de la mer suffit à ce que l'évaporation de celle-ci soit empêchée de monter en altitude. De fines particules d'eau en suspension ne sachant où aller lèchent les côtes et débordent provisoirement sur les terres. Au-dessus des terres, l'humidité perd de sa densité, la visibilité revient. Il suffit aussi que le vent se lève un peu, que l'air redevienne plus doux que la mer pour qu'en quelques minutes la brume de mer disparaisse.

Les embruns marins sont constitués exclusivement de gouttelettes d'eau de mer en suspension dans l'air, pas de pluie donc. Eau salée garantie qui asperge la végétation du littoral. Le sel modifie l'évolution de la végétation en réduisant la croissance de la plante. Le sel brûle les feuillages et sale la terre. Une plante s'alimente en eaux grâce à ses sels minéraux qui attirent l'eau du sol. Si ce sol est plus salé que la plante elle-même, cette dernière n'est plus en mesure d'attirer l'eau, elle meurt de soif au pays des pluies fréquentes. Le littoral dispose donc d'une flore spécifique qui parvient à gérer les excès de sel apportés par les embruns. Des embruns qui sont le fait d'une mer agitée. Un vent fort venant de l'océan vient caresser les crêtes des vagues qui sont emportées vers la côte. On parle alors d'effet aérosol comme un brumisateur...

Curiosités du pays

La coiffe du pays Rouzig

La coiffe Penn-Maout

Abreuvoirs anciens

Auge en pierre

Broyeuse hache-lande

Bois de chauffage d'antan

Chemins des goémoniers

Publicités murales

Mosaïques et devantures

Gares bigoudenes

Haltes et PN

Ponts ferroviaires

Brume et embruns - différence

Ecume de mer

Ruisseau du Kerloc'h

Palplanche

Panneau indicateur

Tombe en ardoise

Niche votive

Aubette

Bac de lavage en béton

Pompe à bras

Puits

Voies Decauville

Cachoutage des voiles

Grand pavois

Canon bollard

Mouillage forain




Une information, une demande :

© 2019