Les pompes à bras en presqu'île de Crozon

La pompe se trouve en bord de falaise et la source s'écoule en contrebas dans des bassins directement sur la grève.

Les pompes à bras trouvent leur origine dans l'antiquité et perdurent jusqu'au 20ème siècle grâce à des modèles désormais en fonte que l'on aperçoit bien souvent dans les jardins à titre décoratif.

Les pompes André Bodin à Bléré sont issues d'une entreprise qui date de 1920 et qui subsiste aujourd'hui en association avec l'entreprise Mengin. Les pompes Bodin ont une allure connue en presqu'île de Crozon car elles parsèment le territoire en une période où l'alimentation en eau par les puits est progressivement abandonnée, pour souvent des causes sanitaires. L'eau courante arrivant au robinet de la cuisine tarde à venir et sera une réalité dans les années 50 à 60 selon les communes.

En attendant la modernité, les pompes à bras nécessitent un effort physique pour conserver l'amorçage mais elles sont moins pénibles que de tirer le seau du puits. La corvée d'eau était un travail essentiellement féminin voire assumé par des enfants.

48° 19' 03.15" N
4° 32' 46.56" O

Les pompes à bras Briau étaient fabriquées à Tours. L'entreprise a disparu. Il ne subsiste que des «antiquités» dont la fameuse pompe à puits PB40. La pompe aspirait l'eau dans un premier temps dans sa colonne, l'eau remontait et dépassait un clapet dont les membranes étaient des joints de cuir gras percés. L'eau en position haute était refoulée par le bec par un nouveau aller retour sur le bras. Le procédé s'appelle donc une pompe à eau à bras, aspirante foulante.

Les puits étaient arasés et recouvert d'une dalle en béton munis d'une trappe de veille. La pompe à eau était fixée dessus et perçait la dalle dans l'axe vertical du puits. Moins de dépôts de feuilles, d'animaux et moins de risques d'accident pour les enfants toujours curieux devant un puits rarement fermé.

48° 10' 32.43" N
4° 32' 49.98" O

Cette pompe à bras située à Lanvéoc ressemble fortement au modèle utilisé par les Crozonnais du bourg sur la place de l'église.

Pompe à bras proche du Cap de la Chèvre.

Pompe communale du Fret.

Pompe du cimetière d'Argol.

Pompe du hameau de Kerguélen.

Après le temps des puits durant des siècles, le 20ème siècle apporte sa modernité : la pompe à eau installée bien souvent à la place des points d'eau à margelle. La pompe du Fret est le symbole d'une époque intermédiaire entre les puits et les fontaines où chacun puise son eau au seau et la venue de l'eau courante à domicile.

Chaque commune abandonne les puits et les modernisent avec des pompes à bras. Combien d'avis administratifs, au 19ème siècle tout particulièrement, ont été publiés recommandant de ne pas consommer l'eau des puits et des fontaines, au cas par cas, sans pour autant apporter une source d'approvisionnement de substitution.

Durant la seconde guerre mondiale, la réquisition de l'eau fut un drame de plus. L'occupant Allemand missionnait des paysans avec des citernes sur attelage pour apporter l'eau aux points de défense. La tâche était fastidieuse et harassante, il y avait autant de soldats Allemands que de Presqu'îliens et pas davantage d'eau douce pour autant. L'eau courante arrivera dans les années 50-60 dans les bourgs.

Curiosités du pays

La coiffe du pays Rouzig

La coiffe Penn-Maout

Abreuvoirs anciens

Auge en pierre

Broyeuse hache-lande

Charrue de fonderie

Bois de chauffage d'antan

Chemins des goémoniers

Maison bateau de Crozon : une caloge

Publicités murales

Mosaïques et devantures

Gares bigoudenes

Haltes et PN

Ponts ferroviaires

Brume et embruns - différence

Ecume de mer

Ruisseau du Kerloc'h

Palplanche

Panneau indicateur

Tombe en ardoise

Eglises et chapelles

Calvaires

Niche votive

Aubette

Bac de lavage en béton

Pompe à bras

Puits

Voies Decauville

Cachoutage des voiles

Grand pavois

Canon bollard

Mouillage forain

Balise de Basse Vieille

Arrondir les angles



A la une :

La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019