Retable des 10000 martyrs – bas-relief en l'église de Crozon



Panneau n°15 : Lapidation des Chrétiens.

Panneau n°17 :Les Chrétiens marchent sous les coups de bâton des soldats Romains, un ange enlève les pointes du sol avant le passage des supliciés.



Le retable des 10000 martyrs est un bas relief du 16ème siècle attribué à des artistes bretons locaux qui ont mis « en image » le martyre des soldats chrétiens exécutés sur le mont Arafat en Arménie, sous le règne de l'empereur Hadrien (117-138). 400 personnages sont sculptés dans du chêne et peints ensuite. Le retable porte la date sur un châssis du volet gauche : 1624. Des encadrements sont du 17ème siècle.

Les panneaux polychromes retracent une forme d'adoration du Christ que décrit Louis Calvez ainsi :

« Les Gadaréens et quelques autres peuples, vers l'Arménie majeure, s'étaient révoltés contre les Romains et avaient formé une armée de plus de cent mille hommes.
Les proconsuls d'Arménie et des autres provinces voisines lancèrent contre eux un corps de 16000 hommes aguerris. Mais devant la multitude des ennemis, près de la moitié d'entre eux prirent la fuite. Seuls 9000 soldats, animés par le tribun Acase Garcère, tinrent bon. Avant d'engager le combat, ils offrirent des sacrifices aux idoles. Ce culte idolâtrique, au lieu de les stimuler, abattit leur ardeur.
Un ange leur apparut alors, leur recommanda d'invoquer le Dieu du ciel et son fils Jésus-Christ, leur promettant à ce prix la victoire. Garcère et ses hommes se convertirent et triomphèrent de leurs ennemis.
Fortifiés dans leur foi, il rendirent grâces à Dieu et décidèrent de vivre et de mourir pour lui. L'ange qui leur était apparu les félicita, puis les conduisit sur le mont Arafat. Là, des anges les instruisirent des mystères de la foi et leur annoncèrent qu'ils auraient à souffrir et à mourir pour le Christ.
Apprenant leur victoire et leur retraite, les généraux romains les invitèrent à rejoindre le reste de l'armée... Ils déclarèrent qu'ils étaient Chrétiens et qu'ils ne voulaient à aucun prix sacrifier aux idoles. Leurs anciens compagnons marchèrent alors contre eux. Le représentant de l'empereur menaça de les torturer et de les faire mourir, s'ils ne revenaient pas sur leur décision.
Acace se fit porte-parole des chrétiens et refusa d'obtempérer aux ordres du tyran. On essaya de les lapider ; ce fut sans succès.
On les dépouilla de leurs vêtements, on les attacha aux arbres. On devait les flageller tous, mais bientôt les bras des bourreaux se raidirent.
A cette vue, Théodore, un des chefs de l'armée impériale, se déclara chrétien, ainsi que ses milles soldats, ce qui portait à dix mille le nombre des confesseurs de la foi.
Irrité, le tyran fit marcher les patients sur des pointes de fer répandues à terre sur une longueur de 20 stades (3700 mètres). Ici encore, les Chrétiens bénéficiaient de la protection divine ; des anges arrachaient des clous devant eux. Ils parvinrent à la ville d'Alexandrie où ils eurent à subir les supplices que souffrit le Christ pour notre salut : couronnement d'épines, lacération des côtes, flagellation...
Enfin on décida de les crucifier sur le Mont Arafat. Avant de mourir, plusieurs recueillirent le sang qui coulait de leurs plaies et se le répandirent sur la tête, pour que cette ablution leur servit de baptême. »

Photos du patrimoine religieux

Eglises et chapelles

Chapelle Saint Jean Leidez

Chapelle Notre Dame du Folgoat

Chapelle Saint Hernot

Chapelle Saint Julien

Chapelle Saint Fiacre

Ancienne chapelle Saint Laurent

Nouvelle chapelle Saint Laurent

Ancienne église de Saint Rémy

Nouvelle église St Rémi

Chapelle Saint Philibert

Chapelle Notre-Dame-de-Gwel-Mor Morgat

Eglise St Magloire de Telgruc-sur-Mer

Chapelle Sainte Julitte

L'âne de Sainte Julitte

Eglise de Crozon

Le Retable des 10000 martyrs

La Cloche Marie-Thérèse

Eglise de Roscanvel

Eglise Sainte Anne de Lanvéoc

Eglise de Notre-Dame de Landévennec

Chapelle de Notre Dame de Rocamadour

Le vitrail de la bataille de Trez-Rouz

Calvaires

Calvaire d'Argol (enclos paroissial)

Calvaire de Landévennec

Calvaire du cimetière de Landévennec

Calvaire de Bellevue

Calvaire Croas-ar-jubile

Calvaire de Croas-ar-Mao

Calvaire de Lanvily

Calvaire du Launay

Calvaire de Ranvédan

Calvaire de Lanvagen

Calvaire de Kervézénec

Calvaire Run Leidez

Calvaire du cimetière de Crozon

Calvaire du Fret

Calvaire Saint Drigent

Calvaire Saint Jean Leidez

Calvaire de Telgruc

Calvaire de Lanvéoc

Calvaire de Kelérec

Calvaire de Coat Carrec

Calvaire de Kerivin

Calvaire du Merdy

Calvaire du 15ème siècle de Tal-ar-Groas

Calvaire du 16ème siècle de Tal-ar-Groas

Calvaire puits du Bouis en Morgat

Calvaire cimetière de Camaret

Calvaire Croaz-Very

Calvaire de la nouvelle abbaye de Landévennec

Vestige d'un calvaire St Yves Roscanvel

Divers

Arc de Triomphe d'Argol

La statue du chevalier - roi Gradlon

Ossuaire d'Argol

Processions et pardons en Bretagne

Saint Riok devenu Saint Rémi

Pardon de Telgruc

Vestige à Telgruc

Fontaine Saint Divy

Croix de façade de Camaret

Les amoureux de Roscanvel

Fontaine calvaire de Kersimon

Vierge à l'enfant de Kerbéron

Marbrier Donnart




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite