Le cordage marin un polluant de plus dans la mer

Parmi les tétraèdres de la seconde guerre mondiale, des cordages synthétiques.

Le cordage marin en fibres synthétiques – polyester – polyamides – polypropylènes – est devenu un polluant des mers. Le cordage en chanvre en tous points moins performant n'est plus utilisé qu'au titre de restauration de navires exemplaires. Le chanvre est putrescible, la fibre synthétique ne l'est pas ; bien au contraire, elle résiste au sel de mer et aux UV... Jusqu'à un certain point car tout cordage marin finit par se décomposer en fines particules qui appartiennent aux microplastiques des océans et que la faune marine absorbe inévitablement. Une promenade sur la plage, le regard porté sur les laisses de mer est sans appel.

Les cordes – bouts – de chanvre et en fibres synthétiques s'usent en s'effilochant progressivement mais le chanvre se digère dans un estomac ou se dissout sans nuisance dans la mer comme un débris végétal le fait. La fibre synthétique se fractionne infiniment jusqu'à ne plus être visible sans pour autant disparaître.

640.000 tonnes de filets, lignes, gilets de sauvetage et autres cordes se retrouvent dans les océans. Source Greenpeace 2019.

Une corde de chanvre dont le pourrissement nuisait à la solidité, un inconvénient que les marins maudissaient en espérant des cordages plus résistants. Le progrès est souvent trompeur.



L'environnement dans tous ses états

Les carrières de sable de Kersiguenou

Les gravelots et la Covid-19

La dégradation des plastiques

Les microplastiques

Cordages marins

Panneaux polluants pour défendre l'environnement

Les objets de consommation de la mer

Poêle à charbon 1930

Pour ou contre les poubelles de plage

Bac à marée

Eaux de ruissellement

Décharge de Kerlaër

Plomb dans la Rade

Qualité des eaux de la Rade de Brest

L'usine de Poraon - eau potable

Stockage des déchets inertes

Ferme solaire photovoltaïque

L'assainissement sous surveillance préfectorale

La surveillance des égouts

Antenne relais et environnement

Les terriers des dunes

Dunes domaniales de Dinan Lestneven

Zones basses littorales - submersions marines - inondations

Marées noires



A la une :

Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021