L'affaire du lapin à queue blanche ou lapin de Floride

Les lapins à queue blanche sont si nombreux qu'il faut faire attention à ne pas marcher dessus !

Voici des lapins de jardin ! Un parent en fond, deux ados en premier plan.

Le trèfle de pelouse, quel festin !

Le lapin de Floride est gris nuancé, queue blanche et poils roux sur la nuque.

Un lapin surpris se dresse sur ses pattes postérieures. La fatigue vient vite, il pose au sol ses pattes antérieures. La détente est nécessaire, le dos s'arrondit mais le regard veille toujours avant la fuite. Orientation des oreilles indépendante entre elles.

La lapin de garenne européen étant décimé par la myxomatose, dès 1953 les autorités compétentes introduisent quelques lapins de Floride (Sylvilagus Floridanus) en France , Italie et Espagne pour compenser les pertes. Ce lapin à queue blanche semble s'être acclimaté tout en étant insensible à la maladie.

En 1975, une nouvelle campagne de repeuplement à grande échelle est organisée. Cette fois le lapin de Floride est partout y compris en presqu'île de Crozon.

Ce lapin américain ne creuse pas de terrier et vit caché le jour. Il sort le soir sur les pelouses des résidences secondaires pour y trouver sa nourriture. Ce choix de la proximité avec l'homme est stratégique. Les lapins sont des proies faciles pour les rapaces, les renards et les chasseurs. Dans une propriété privée occupée quelques semaines de l'année, point de chasseur, rares sont les renards et encore plus rares sont les rapaces. La belle vie en famille avec trois ou quatre portées par an.

Le lapin de Floride n'est plus le bienvenu depuis que la commission européenne au travers de la recommandation N°R(85) 14 du comité des ministres aux états membres du 23 septembre 1985 a estimé que cet animal est susceptible de transmettre la fièvre pourpre des Montagnes Rocheuses, la pseudo-tuberculose aux lièvres et la peste ! Le lapin de Floride serait aussi un porteur sain de la myxomatose transmissible aux lapins de garenne. La recommandation administrative suspend l'importation et demande de procéder à l'éradication active et passive de l'indésirable qui se porte comme un charme aujourd'hui. L'affaire du lapin à queue blanche en dit long sur la gestion humaine des phénomènes naturels...



Faune

Bourdon roux - Abeilles - Araignée crabe - Carabe - Chenilles processionnaires - Grand Capricorne - Libellule - Syrphe

Méduses - Bucarde - Crabe coryste - Dauphin - Dauphin ambassadeur - Etoile de mer - Vers Eulalie - Hermelle - Huître sauvage - Identification des coquillages - Nasse réticulée - Phoque - Pouce-pied - Tomate de mer

Belette - Blaireau - Chauve-souris - Cheval breton - Chèvre - Chevreuil - Ecureuil - Lapin de Floride

Crapaud - Triton

Lézard - Lézard vert - Orvet - Salamandre

Escargot de mer - Escargot des bois - Escargot des jardins - Oxychilus cellarius - Theba pisana



A la une :

Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019