L'orvet commun, fragile, est un ami

Une tête bien en ligne par rapport au corps, ce n'est pas une vipère !

La queue se brise comme du verre et peut partiellement repousser. (Autotomie).

Orvet commun ou Orvet fragile, il panique, il voudrait passer sous les graviers.

L'orvet est un lézard sans patte parfaitement inoffensif  ! L'orvet commun appelé aussi l'orvet fragile est un nettoyeur de jardin sans danger pour l'homme.

Il adore les limaces, les escargots adaptés à sa taille, certains insectes. Il ne mord pas, il n'est pas venimeux. Une trentaine de cm adulte, un peu plus pour les costauds, il est luisant.

Quand il est surpris, il se rigidifie. Vous pouvez vous en saisir délicatement sans crainte sans lui faire de mal.

La vipère a une tête triangulaire plus large que son corps et des écailles qui donnent l'impression de rugosité mate.

L'orvet fragile cherche à s'enfouir dès qu'il est en fuite. Il peut sacrifier une partie de sa queue quand un prédateur l'attaque. Il est donc réellement fragile notre orvet commun.

Sa langue est bifide comme celle des serpents, c'est-à-dire fourchue. Il l'agite fréquemment quand il a moins peur. Pour mémoire, une langue fourchue ne contient aucun venin y compris chez les serpents venimeux. Ce sont les crochets de la mâchoire qui agissent comme des seringues. L'orvet n'a pas ces crochets !!! Donc vous ne risquez rien !

Il cherche un peu de chaleur après une nuit froide et se montre parfois imprudent durant son réchauffement. Il vous fait un clin d’œil avec sa paupière, chose qu'un serpent serait bien incapable de vous faire parce qu'il en est dépourvu. Des couleurs variables selon l'âge et le sexe, il vit 15 à 20 ans dans votre jardin !



Faune

Bourdon roux - Abeilles - Araignée crabe - Carabe - Chenilles processionnaires - Cicadelle - Cercope - Grand Capricorne - Libellule - Syrphe

Méduses - Bucarde - Crabe coryste - Dauphin - Dauphin ambassadeur - Etoile de mer - Vers Eulalie - Hermelle - Huître sauvage - Identification des coquillages - Nasse réticulée - Phoque - Pouce-pied - Tomate de mer - Rorqual

Belette - Blaireau - Chauve-souris - Cheval breton - Chèvre - Chevreuil - Ecureuil - Lapin de Floride

Crapaud - Triton

Lézard - Lézard vert - Orvet - Salamandre

Escargot de mer - Escargot des bois - Escargot des jardins - Oxychilus cellarius - Theba pisana



A la une :

Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019