Les pommiers à cidre

Les pommes à cidre rouges ne sont pas forcément les plus sucrées, bien au contraire.

Lors des promenades campagnardes en presqu'île de Crozon, quand à l'automne, les feuilles tombent une à une, apparaissent les pommes à cidre aux variétés oubliées. Des pommes vertes, jaunes à rouges marbrées, douces, douces-amères, franchement amères, acidulées aussi. Le mélange des variétés influe la saveur du cidre et son degré d'alcool de doux à sec. Il existe des producteurs de cidre en presqu'île mais qu'en était-il par le passé ? Les pommiers à cidre (hors exploitation) sont disséminés, souvent dans les haies moyennes, appartenaient-t-ils à des vergers ? Des paysans Crozonnais en vivaient-ils ou s'agissait-il d'une production limitée grâce aux bouilleurs de cru itinérants qui distillaient le cidre pour obtenir le Lambig (50-70°) ou mélangeaient du jus de pomme à de l'eau de vie pour le Pommeau (16-18°) ?

Il faut se souvenir que l'octroi était une taxe payée à l'entrée de l'alcool en presqu'île par la côte ce qui explique la présence des maisons douanières dont certaines subsistent. Il ne faut pas davantage oublier que les riches ne payaient aucune taxe sur l'alcool et que les pauvres y étaient astreints, ce qui fut dénoncé par ces derniers lors de la révolution française (1789) dans les cahiers de doléances dans l'espoir d'une abolition de ce privilège.

Quoiqu'il en soit, le cidre est la résultante d'une pressage de pommes spécifiques afin d'en recueillir le jus mis en cuve pour une fermentation de plusieurs mois. Les bulles surviennent naturellement. 100kg de pommes permettent de remplir 5 bouteilles de cidre. Sinon, le confit de cidre reste une spécialité culinaire appréciée.

Peut-être avez-vous des précisions sur l'activité cidricole d'antan sur le territoire de la presqu'île de Crozon. N'hésitez pas à les écrire ci-dessous anonymement ou si vous préférez une réponse personnalisée, privilégiez l'adresse courriel en bas de page. D'avance Merci.




La flore de la presqu'île de Crozon

Identification des fleurs sauvages

Changement de couleur des fleurs

Identification des fougères

Sore des fougères

Cyprès de Lambert

Forêt domaniale de Landévennec

Lande

Pelouse aérohaline

Les plantes du haut de plage

Jonc aigu

Orge maritime

Lichen jaune

Lichen noir

Lépiote

Coprin chevelu

Scléroderme commun

Chasmophyte - plante de fissure

Herbiers de zostères - prairie sous-marine

Restauration de la végétation

Saule osier

Arbre qui penche

Les plantes invasives et le climat

Galle de l'érable

Baies sauvages comestibles ou toxiques

Pommiers à cidre



A la une :

La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021