Palmier de Chine
Trachycarpus fortunei

Le palmier de Chine - Trachycarpus fortunei - palmier moulin, palmier de chanvre, palmier de Zhoushan ou Chamaerops excelsa, etc. Une liste infinie de noms pour cette variété de palmier d'origine chinoise qui apprécie un climat doux et humide sans excès. Du soleil mais pas de trop, pas de sécheresse donc, pas de vent glacial non plus... Le froid ne le fait pas mourir puisqu'il résiste à des températures basses mais ce n'est pas sa tasse de thé.

Cette essence est présente en presqu'île de Crozon car elle fut le signe extérieur du bon goût à la fin du 19ème siècle dans les jardins des villégiatures de propriétaires aisés. Cette pointe d'exotisme dans un univers jusqu'alors rustique était une façon de se distinguer de la part de ces nouveaux arrivants industriels, financiers... Ainsi de nombreuses propriétés d'avant guerre se voyaient personnalisées par des palmiers de Chine, ceux-ci se sont parfaitement acclimatés au climat breton et sont les témoins d'une époque révolue. Morgat et le quartier "Peugeot - Chabal", Landévennec et ses villas d'architecte des années 1930...

Il se dit que ce fut le comte Louis de Chalus, nouveau propriétaire de l'ancienne abbaye de Landévennec, qui fit planter les premiers palmiers de Chine dans les ruines en souffrance vers 1875.




Une information, une demande :

© 2019