Restauration écologique de la flore littorale par des filets de coco

Il faudrait emmailloter le littoral pour rendre à la nature ce que l'homme lui a pris. La lande a disparu.

Le prix des balades des touristes augmente ! La surpopulation randonneuse sur le haut des falaises du littoral abîme l'écosystème. La végétation est piétinée toujours davantage pour le confort des visiteurs qui estiment avoir toute la liberté de circuler et de détruire un patrimoine écologique fragile classé. Dorénavant, aux semelles de chaussures, il faut ajouter les bâtons de marche... Puis afin de parachever son œuvre d'indifférence, le randonneur se fait un selfie vertigineux, pour un souvenir mémorable, les pieds sur une touffe de bruyère, sur des orpins... Cadrage remarquable !

Pour compenser la dégradation, des missions Natura 2000 et du Parc naturel régional d'Armorique œuvrent pour solutionner un péril celui d'avoir un décor lunaire là où il y avait des sites classés pour la richesse de la faune et la flore. En Presqu'île de Crozon, particulièrement à Pen Hir, une clôture monofil fut installée sur des kilomètres pour délimiter les zones pédestres et celles qui ne le sont pas.

Les espaces à restaurer de manière écologique ont reçu un géotextile en fibres de coco posé à même le sol ou sur un apport de litière ou de biomasse. Les graines du voisinage se retrouvent cloisonnées dans le quadrillage humide, prospèrent, germent et offrent l'année suivante un jeune plant qui ne sera pas manger par les lapins. Un long jeu de patience, nécessairement coûteux parce que des indélicats n'ont pas souhaité rester sur le droit chemin...



A la une :

Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Les maisons Ty Breiz de Lanvéoc, un sursaut breton !
Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019