La tourbière de la plage de Morgat

Les 2 blockhaus visés sont dans le bois de pins, ainsi qu'un dernier en bas de falaise.

Le 3 septembre 1944, l'aviation américaine bombarde Morgat afin de détruire les défenses allemandes constituées de 3 blockhaus sur la pointe de Rulianec. Bombardement peu efficace qui ne toucha pas les bunkers et fit des victimes civiles et militaires. Le nombre des victimes n'est pas certifié, les sources sont divergentes.

L'une des bombes, en explosant sur la plage, a créé un cratère en faisant ressortir l'ancienne tourbière du sous-sol.

Il y a bien longtemps, la plage de Morgat n'existait pas en ces lieux. Cet endroit était un marécage (eau douce) dans lequel des débris végétaux et de micro-organismes étaient en décomposition lente en l'absence d'oxygène. A l'époque, la mer était bloquée par des dunes. Les dunes ayant subies l'érosion, le sable s'est étalé et a envahi la tourbière.

La bordure circulaire du cratère est une boue compacte verdâtre. Certains Morgatois appellent ce cratère "la marmite". Elle est visible quand la mer emporte le sable de la plage vers le large. La marmite disparaît en phase d'ensablement.

A proximité, un autre cercle de boue, orange cette fois, est moins défini. S'agit-il d'un autre cratère de bombe ? Au vu des quantités de bombes larguées lors de ces missions, il est peu probable qu'une seule bombe tomba sur la plage. Ceci d'autant, qu'une villa, non loin de là, "Ker Gan Avel", fut détruite ce jour funeste.

Le bord du cratère en tourbe. Le matériau est très tendre.

La tourbe en gros plan.

Un autre cratère ?

Une "terre" orange sortie du sable ! De la glaise...



Après certains dégraissage, la plage se mue en tourbière.

Un débris d'arbre fossilisé.

Ce bois aurait pu rester intact durant des millénaires s'il était resté enfoui dans la tourbe.





La tourbe à nu.

La tourbière fossile est une curiosité géologique qu'il ne faut pas manquer ! Quand le sable de la plage de Morgat est enlevé par gros temps (on dit alors que la plage est dégraissée), à proximité du Grand Hôtel de la Mer, cette plage devient un terrain fait d'une tourbe qui conserve encore des morceaux d'arbres fossiles. Il est troublant de revoir régulièrement surgir cette ancienne tourbière devant le ruisseau Toul an Trez qui a été lui-même une zone humide et marécageuse avant que la famille Peugeot n'en exige l'assèchement (aujourd'hui courts de tennis) avant la construction de leur hôtel en front de mer. Une faune et une flore terrestres vivaient donc dans ce qui est devenu un milieu marin. Il y a là une preuve supplémentaire des variations du niveau de la mer, variations qui se calculent en dizaines de mètres et peuvent même atteindre plus de 200 mètres selon les périodes géologiques... Pourquoi qualifier cette ancienne tourbière de tourbière fossile ? Le cycle d'évolution de la tourbière ne fonctionne plus, les matériaux qui la composent sont figés en l'état. Seules les parties à l'air libre subissent une érosion naturelle. Une tourbière "en vie" est un écosystème acide, avec une biodiversité très spécifique.

L'oeil du géologue : si l’on cumule les baisses et les hausses maximales par rapport au niveau actuel, c’est une différence de près de 400 m qui a été enregistrée depuis le début du Mésozoïque.

< >



La géologie de la Presqu'île de Crozon

Les 27 grands sites géologiques classés Espaces Remarquables de Bretagne (ERB)

Les petites curiosités géologiques à découvrir en randonnée pédestre




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen