Empreintes fossiles de Monograptidés du Silurien

Toutes les pages de géologie

Pristiograptus sp. dont l'empreinte fossile ressemble à une lame de scie de quelques millimètres de large mais pouvant atteindre près d'1 m de long.

Le Silurien est l'un des 6 systèmes de l'ère Paléozoïque (= Primaire). Cette période, comprise entre -443 et -419 millions d'années, est elle-même subdivisée en quatre séries (Llandovery, Wenlock, Ludlow, Pridoli).

En Presqu'île de Crozon, des roches très noires appelées ampélites, s'observent dans certaines falaises (Lamm Saoz, Morgat, Lostmarc'h, l'Aber). Ces roches à débit ardoisier, très riches en matière organique, datent du Wenlock (433 à 427 ma). Il s'agit d'anciennes vases putrides déposées sur un fond marin dépourvu d'oxygène. Ce sont de véritables roches mère de pétrole riches en soufre (pyrite) et légèrement radioactives. Elles regorgent d'empreintes fossiles de monograptidés.

Les gratolites étaient des organismes coloniaux où chaque indentation correspond à une petite loge abritant un minuscule organisme. Ces monograptides se sont éteints définitivement au Dévonien Inférieur. Ils proliféraient dans les couches supérieures des étendues marines (organismes pélagiques) et sombraient sur le fond après leur mort.

Le prélèvement photographié ci-dessus est illégal puisqu'il a été effectué sur un site géologique classé en presqu'île de Crozon. Celui-ci s'est retrouvé en vente pour quelques euros dans un site marchand en Allemagne.

< >

Toutes les pages de géologie




Rencontre : vie privée des goélands




Si vous avez une information, une question :

© 2017 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite


En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez les cookies