Arado 196 hydravion embarqué de reconnaissance

Arado 196 sur catapulte sur un navire de guerre.



L'Arado 196 fut un petit hydravion de reconnaissance fabriqué à 530 exemplaires par la société Arado Flugzeugwerke GmbH puis par Foker entre 1937 et 1945. Sa fonction de base était d'être embarqué sur des navires de guerre et d'y être catapulté pour faire des vols de reconnaissance plus étendus que les couvertures de radar de l'époque. Cet avion conçut pour la marine allemande servit sur les cuirassiers Scharnhorst, Gneisenau, Prinz Eugen par exemple.

L'équipage était composé du pilote et d'un mitrailleur photographe. Sa vitesse maximale était de 320 km/h hors ses éventuelles deux bombes de 50 kg. L'avion fut considéré comme particulièrement abouti et connut plusieurs versions assez proches en définitive en dehors de l'évolution significative de l'équipement radio.

L'Ar 196 fut recensé sur la base de Lanvéoc Poulmic lors de la seconde guerre mondiale en tant qu'avion de servitude tout autant que le Junkers 88 lui aussi affecté en ces lieux.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Michèle Morgan, Jean Gabin à Telgruc-sur-Mer
La villa Sévellec.
Emmanuel Macron un mutin gourmand.
La Maison du marin de Morgat.
Les plissements et grottes roses de Keric Bihan en Argol.
Le chantier naval Belbeoch de Morgat.
Voltigeur Mudry Cap 10 des poussins de l'escadrille 50S.
Naufrage du Galant Passeur.
Maison du garde-barrière de Telgruc, le modèle typique des PN.
Le palmier de Chine signe extérieur de bon goût 1930.
Un peu de clarté sur les prénoms bretons...
La rue du Pâl dite Grand-rue...
La vedette Diane Rouxel volontaire de la BAN de Lanvéoc Poulmic.
Hôtel le Repos de la côte
La dernière vie de Simon.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite