Canon 22 cm K.532(f) - Batterie du Gouin

Un canon 22 cm K532 (f)





Les canons de 22 cm K.532 (f) d'une portée de 22,8 km étaient des canons français Schneider de 1917 installés dans des encuvements géants  de 55 m de long et de 11 m de large pour le terre-plein central en plan incliné qui desservait sur le flanc gauche la soute à obus et un abri pour les personnels (Regelbau 502 pour 24 hommes ou 501 pour 12 hommes) et des latrines complètement à l'opposé de la plate-forme circulaire de tir de 7 m de diamètre. Sur le flanc droit, la soute à gargousses et un abri pour les personnels (Regelbau 501). La batterie est donc semi-enterrée et rien ne dépassait du niveau du sol si ce n'est que les bouches des canons lors des tirs destinés à empêcher l'intrusion de navires de guerre alliés dans le goulet pour détruire le port militaire de Brest.
Sur les 4 encuvements d'origine, seuls deux sont encore visibles par satellite. Un troisième encuvement plus au Sud est recouvert par la végétation. Quant au quatrième encuvement, il aurait été détruit à la fin de la guerre sous les bombardements américains.

L'un des 4 encuvements du canon de 22 cm avec un alignement de 55 m en profondeur à l'arrière de la pièce.

Les soutes.

Les bunkers pour les servants de tir.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le Grand Magasin des Bassemaison
La singulière destinée du moulin de Rosmadec.
La publicité du C'Haludy.
L'évolution de la rue Charles Lévenes - Levenez.
Catapultage tragique sur le Friesenland en rade de Brest.
Maison des mareyeurs du peintre Scoriel, une histoire d'attachement.
Le Chanoine Joseph Bossennec un saint homme.
L'hôtel Moreau - Roi d'Ys d'un architecte révolté.
Fût à carburant de 200 litres historique !
Slipway de Camaret-sur-Mer - historique et origine.
Faits de résistance de Pierre Merrien, Stanislas Saint-Cyr
Mosaïque art-déco des devantures.
Le printemps 1942 de la Marie-Thérèse à Morgat
Piquet silencieux obstacle défensif de fils de fer barbelés
Des plages et des chiens...






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite