Chasseur Republic P-47 Thunderbolt à Roscanvel



Le chasseur Republic P-47 Thunderbolt fut un bombarbier américain de harcèlement remarquable d'efficacité. Piètre chasseur, excellent bombardier finisseur surnommé le "piqueur".

Ce bombardier a terrorisé les habitants de Roscanvel en Presqu'île de Crozon à la fin de la seconde guerre mondiale. Paris de libère mais Brest résiste. Les Américains estiment perdre un temps précieux à vouloir investir Brest. Le commandement américain décide des bombardements intenses sur la ville, le port et la pointe des Espagnols. La pointe des Espagnols est tenue par les Allemands qui commencent à s'y regrouper en attendant le Général Ramcke commandant la place de Brest pour une ultime résistance de principe.

La commune de Roscanvel et ses villages de proximité sont aux abords des batteries allemandes. La population est mêlée à la garnison de l'envahisseur. Chaque famille a son abri de fortune, un trou recouvert dans le jardin, une grotte dans la falaise... D'autres familles se sont réfugiées dans le Sud de la presqu'île.

Une multitude de gros bombardiers américains (B17) font pleuvoir des tonnes de bombe sur les défenses de Roscanvel appelées aussi ligne de Quélern. Cela débute dans la nuit du 24 au 25 août 1944. 24 heures de déluge mortel. Bombardements d'altitude de 5000m à 7000m. Imprécision totale car la Flak allemande (DCA) ne permet pas d'approcher le sol.

Le 26 août, une apparente accalmie semble se dessiner. Les dégâts sont importants, des batteries sont détruites, certaines subsistent. Ensuite, les Américains tirent au canon à partir de Plougastel. Cela ne suffit pas à s'assurer de la fragilité de l'ennemi.

La Flak étant amoindrie alors entrent en jeu les "piqueurs", les chasseurs Republic P-47 Thunderbolts qui foncent à vue sur leurs cibles avant de reprendre de l'altitude après avoir mitraillé ou bombardé. La rapidité de l'exécution laisse démunie l'armée allemande qui s'affaiblit inexorablement. La reddition se fera le 19 septembre. Durant tout ce temps, les Thunderbolts, en rase-mottes, ont fignolé le travail de destruction sous le regard angoissé des agriculteurs qui voyaient la mort leur passer sous le nez. Il y eut des victimes civiles et Allemandes.

< >







Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite