Chasseur Republic P-47 Thunderbolt à Roscanvel



Le chasseur Republic P-47 Thunderbolt fut un bombarbier américain de harcèlement remarquable d'efficacité. Piètre chasseur, excellent bombardier finisseur surnommé le "piqueur".

Ce bombardier a terrorisé les habitants de Roscanvel en Presqu'île de Crozon à la fin de la seconde guerre mondiale. Paris de libère mais Brest résiste. Les Américains estiment perdre un temps précieux à vouloir investir Brest. Le commandement américain décide des bombardements intenses sur la ville, le port et la pointe des Espagnols. La pointe des Espagnols est tenue par les Allemands qui commencent à s'y regrouper en attendant le Général Ramcke commandant la place de Brest pour une ultime résistance de principe.

La commune de Roscanvel et ses villages de proximité sont aux abords des batteries allemandes. La population est mêlée à la garnison de l'envahisseur. Chaque famille a son abri de fortune, un trou recouvert dans le jardin, une grotte dans la falaise... D'autres familles se sont réfugiées dans le Sud de la presqu'île.

Une multitude de gros bombardiers américains (B17) font pleuvoir des tonnes de bombe sur les défenses de Roscanvel appelées aussi ligne de Quélern. Cela débute dans la nuit du 24 au 25 août 1944. 24 heures de déluge mortel. Bombardements d'altitude de 5000m à 7000m. Imprécision totale car la Flak allemande (DCA) ne permet pas d'approcher le sol.

Le 26 août, une apparente accalmie semble se dessiner. Les dégâts sont importants, des batteries sont détruites, certaines subsistent. Ensuite, les Américains tirent au canon à partir de Plougastel. Cela ne suffit pas à s'assurer de la fragilité de l'ennemi.

La Flak étant amoindrie alors entrent en jeu les "piqueurs", les chasseurs Republic P-47 Thunderbolts qui foncent à vue sur leurs cibles avant de reprendre de l'altitude après avoir mitraillé ou bombardé. La rapidité de l'exécution laisse démunie l'armée allemande qui s'affaiblit inexorablement. La reddition se fera le 19 septembre. Durant tout ce temps, les Thunderbolts, en rase-mottes, ont fignolé le travail de destruction sous le regard angoissé des agriculteurs qui voyaient la mort leur passer sous le nez. Il y eut des victimes civiles et Allemandes.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen