Cr32 station radar allemande Telgruc-sur-mer

Selon des sources allemandes, le Menez Luz de Telgruc devait être équipé de deux radars. Il arrive que certaines archives mentionnent des dispositions en projet qui, dans les faits, n'ont jamais été réalisées.

Voici une station radar identique à celle de Telgruc (selon la configuration prévues des archives allemandes) durant la Seconde Guerre Mondiale. A gauche, la parabole du radar de "courte" portée (qui n'a jamais été installé). A droite, le radar de longue portée qui trônait au Menez Luz. Les informations étaient immédiatement transmises à un PC pour être répercutées sur les batteries Flak afin d'abattre au plus tôt les avions anglais ou américains, si possible au dessus de la mer.

A gauche, le radar FuSE 80 Freya A/N. A droite, le radar FuSE 65 Würzburg-Riese.

La plage de Telgruc était codée Cr 29 (au Nord) à Kergariou, Cr 30 au centre, Cr 31 au Sud de la plage de Trez-Bellec et disposait d'une station radar sur les hauteurs du Menez Luz codée Cr 32.
Station de type FuMO : une station radar pour la surveillance du ciel  composée d'un seul radar.

•  Un radar FuSE 80 Freya A/N, 230km de portée maximum (portée moyenne 100km). Précision de 200 m. Grand radar de localisation permettant la détection d'intrusion à grande distance. Fu pour Funkmess soit radar. La lettre S de la désignation correspond à la marque Siemens. E = Erkennung soit reconnaissance. 17 Tonnes, hauteur 20,3m. Freya est une mention qui signifie que le radar est capable de déterminer s'il s'agit d'un avion ''ami" ou ennemi.

Le radar du Menez Luz était monté sur un piédestal en briques et était accompagné d'un blockhaus en bois et d'un baraquement.

Le Menez Luz a subi un bombardement américain le 1er septembre 1944 sans dommage apparent et en l'absence des Allemands qui avaient déjà décroché. Un fait qu'ignore le commandement de l'aviation américaine.

Le 3 septembre, des milliers de petits papiers métallisés (surnommés windows) tombent du ciel pour brouiller le radar. Plus tard un déluge de bombes américaines tombe sur Telgruc alors que les soldats Allemands se sont repliés sur Tal ar Groas depuis le 31 août et que la ville est occupée par des GI Américains, des FFI et une population qui se croient enfin libérés du calvaire (malgré un pilonnage de l'artillerie allemande du Cap de la Chèvre). Une multitude de victimes de tous les âges y compris des soldats Américains sera à dénombrer. Des centaines de bombardiers vont bombarder la presqu'île en ce jour du 3 septembre pour faire essentiellement des victimes civiles. A défaut d'un résultat probant en terme de destructions militaires, le bombardement aura inquiété les soldats Allemands qui seront moins combatifs sachant que la guerre était finie pour eux.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le Grand Magasin des Bassemaison
La singulière destinée du moulin de Rosmadec.
La publicité du C'Haludy.
L'évolution de la rue Charles Lévenes - Levenez.
Catapultage tragique sur le Friesenland en rade de Brest.
Maison des mareyeurs du peintre Scoriel, une histoire d'attachement.
Le Chanoine Joseph Bossennec un saint homme.
L'hôtel Moreau - Roi d'Ys d'un architecte révolté.
Fût à carburant de 200 litres historique !
Slipway de Camaret-sur-Mer - historique et origine.
Faits de résistance de Pierre Merrien, Stanislas Saint-Cyr
Mosaïque art-déco des devantures.
Le printemps 1942 de la Marie-Thérèse à Morgat
Piquet silencieux obstacle défensif de fils de fer barbelés
Des plages et des chiens...






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite