Les ducs d'albe du port pétrolier et appontement de Lanvéoc



Les pipelines (ligne horizontale blanche) sur les gabions pour alimenter les cuves de carburant militaires de l'Otan.

Grues "flottantes" pour oeuvrer sur les gabions.



Les gabions alignés pour recevoir la passerelle. Un duc d'albe au fond à droite.



Des huîtres sauvages s'agglutinent sur les palplanches.

La rouille attaque les parties à l'air libre, partie haute au-dessus du niveau moyen de la mer.

Duc d'albe allemand de 1942. Les "crochets" métalliques sur le haut sont des bittes d'amarrage sur lesquelles les cordes ou les chaînes venaient s'entourer.

Un duc d'albe pour la proue du navire et l'autre pour la poupe. Le navire était maintenu en ligne sans possibilité de dérive.

Vue générale de l'appontement du terminal pétrolier de l'Otan en Lanvéoc démantelé depuis le quai des annexes. Dans l'eau, en partant de la droite, un duc d'albe allemand, suivi d'un gabion français d'après guerre, suivi d'un second duc d'albe allemand.



Deux ducs d'albe de la seconde guerre mondiale au terminal pétrolier de Lanvéoc !

Un duc d'albe est un point d'amarrage de navire monté sur pilotis au fond de la mer. Les ducs d'albe allemands avaient pour fonction d'assurer le mouillage de grosses unités de la marine allemande à proximité du port de Brest qui fut un point stratégique militaire. Le port militaire étant trop petit, il fallait disperser les navires dans la rade de Brest.

Impossible de se satisfaire d'un mouillage avec des ancres. La houle, les marées, les courants auraient tôt fait de déplacer les navires au risque qu'ils se drossent sur la côte. Il fallait un système d'arrimage efficace garantissant une profondeur suffisante même à basse-mer sans avoir à construire une cale et un quai.

Le Duc d'Albe d'Espagne, gouverneur occupant les Pays Bas au 16ème siècle amarraient ses navires de guerre à des pilotis. Cette méthode se développa au Pays Bas puis à travers l'Europe maritime.

Les autres blocs en béton sont des gabions de palplanches (moulage du béton avec des planches métalliques emboîtées en ceinture) postérieurs à la guerre. La création d'un port pétrolier à destination de l'Otan et donc de l'armée américaine (7ème flotte) devient une nécessité pour parer à tout effet de la guerre froide avec le bloc soviétique. Les ducs d'albe sont donc conservés et l'on y ajoute des gabions pour permettre le montage d'une passerelle longue de 600m en parralèle d'une ligne de pipelines sur monture en béton. Les carburants sont stockés enterrés dans des tunnels à l'arrière des berges. Les annexes des navires accostent sur le quai sur berge. En 1966, la France sort de l'organisation de l'Otan. Le port est moins utilisé (fin d'utilisation en 1992), jusqu'à devenir obsolète et démonté en 2001.

Dans les faits les Américains déplorèrent les différences de niveau de la mer qui mettèrent en danger leurs tankers. A marée basse impossible d'accoster sans danger. L'armée française disposant de navires de moindre tonnages, ceux-ci purent se servir de l'appontement dont les bétons sont devenus poreux à cause du sel de la mer.

Deux autres ducs d'albe sont visibles en face, de l'appontement du port pétrolier de Lanvéoc sur la rive de la pointe de l'Armorique à Plougastel  ! Eux-aussi construits 1942, ils seront abandonnés en 1944 et ne trouveront aucune utilité ultérieure.

Les ducs d'albe de la pointe d'Armorique en face du port pétrolier de Lanvéoc.

Coordonnées GPS
48° 17' 33.821" N
-04° 27' 07.152" W

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

La Libération de Crozon et de Camaret-sur-Mer
Les Crozonaspis, une vie locale d'antan.
La pegmatite, la grotte du Charivari, l'îlot de la Baleine, le schiste rouge du cap de la Chèvre.
Le drame du Golo II.
Croiseur Amiral Charner - Kapitänleutnant Otto Hersing un héros douteux !
La belle histoire du Bel Espoir !
Auguste Labouret maître-verrier breveté !
La Villa Bellevue Peugeot de Morgat.
Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan.
Une modiste s'installe à Telgruc-sur-Mer.
CES le collège Alain de Crozon, quelle histoire ?
La niche votive des maisons nobles.
Visite médicale de l'armée en plein air.
Les conserveries de Morgat dont l'usine Poriel du bas.
L'aviso Détroyat porte les cendres de Jean Gabin en mer d'Iroise.
Les salles de danse des années tellement folles et son jazz révolutionnaire.
Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal et de son arrière petit fils Eugène-Hervé Vincent.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



talmadeen