Les versions du mortier granatwerfer 34 de 8 cm ou 81,4 mm

Granatwerfer 34 (8 cm GrW 34).

Granatwerfer 34 version (courte) kurzer 8cm.





Le mortier inclu dans un ringstand VF69.

Le mortier de 8 cm granatwerfer 34 (8 cm GrW 34) remplace le granatwerfer 36 trop peu efficace. Le nouveau modèle est la copie du modèle français Brandt (future marque d'électroménager) 27/31 conçu en 1922.

Dans les faits le calibre exact de ce nouveau mortier est 81,4 mm ce qui lui permet d'utiliser toutes les munitions courantes des mortiers ennemis équivalents. Ainsi le granatwerfer peut tirer des munitions françaises, russes, anglaises, américaines... Chaque armée ayant un mortier équivalent au millimètre près. Les performances longues distances peuvent en être affectées (2400m maximum avec des obus allemands sous charge propulsive maximale) mais à courte distance il n'y a aucun effet sur la précision du tir. L'obus de 3,5kg est en deux versions, soit explosive, soit fumigène.

Le granatwerfer 34 pesait 62 kg pour un tube de 1,143m. Un fantassin portait le tube, un autre portait le trépied, un troisième une caisse de munitions. Le mortier était très précis, aux réglages rapides, à la cadence de 25 obus (max) par minute.

Il a existé des variantes du mortier allemand de 80 mm :
• Le GrW34/1 est la version embarquée sur véhicule ou installée dans les tobruks (petit bunker enterré). Suppression du trépied pour un gain de place dans des lieux exigus.
• Le kurzer 8 cm granatwerfer 42 (kz 8 cm GrW 42) est une version dont le tube est écourté pour un transport à dos de fantassin (26,5kg pour un tube de 71,7cm). Il utilise les mêmes munitions mais la portée maximale tombe à 1100m. Sa conception date de 1941. Il lançait aussi des fusées éclairantes pour faciliter les atterrissages d'avions de nuit.

D'autres versions expérimentales ont été développées sans suite.

Ce mortier fut construit à 71630 exemplaires dans plusieurs usines germaniques le temps de la seconde guerre mondiale.

La présence du granatwerfer 34 est avérée sur la presqu'île de Crozon comme par exemple sur l'île de l'Aber sur laquelle existe un petit encuvement hors norme en béton léger dont l'armement était ce mortier.

Les constructions normalisées dédiées à ce mortier furent le ringstand VF69 renommé bauform 207 au changement de nomenclature. Ces constructions ne semblent pas présentes en presqu'île bien qu'elles aient pu être enterrées et oubliées.

En automne 1944, le granatwerfer 73 de 8cm est en phase test à l'automne, il doit remplacer le granatwerfer 34. La fin de la guerre empêche sa distribution finale.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le four à chaux de la Fraternité.
L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite