Opération Rhubarb de la RAF

Un train après un raid Rhubarb photographié par un soldat Allemand en poste à Lanvéoc Poulmic. Pas de date, ni de lieu précis, juste une mention qui précise qu'il s'agit d'une attaque aérienne indéterminée.



La hantise de l'avion isolé photographié par un soldat Allemand non loin de Lanvéoc.

En Presqu'île de Crozon, lors de la seconde guerre mondiale, il y eut des bombes tombées du ciel dans des buts inexpliqués. Il y avait aussi des mitraillages furtifs incompréhensibles et bien évidemment des victimes françaises civiles et militaires allemandes. Rien à voir avec les missions de bombardement organisées qui donnaient au ciel une allure d'apocalypse que ce fut de jour (bombardements américains) ou de nuit (bombardements britanniques), tout au contraire de la multiplicité des moyens aériens, c'était l’œuvre d'un avion chasseur bombardier, parfois deux que l'on avait eu à peine le temps de voir ou d'entendre et qui disparaissaient aussitôt. La population pensait que ces avions étaient égarés... Il n'en était rien.

Des chasseurs-bombardiers de la RAF quittaient leurs bases Outre-Manche les jours où le ciel était bas. Ils traversaient la Manche au plus vite et opéraient une large boucle sur la France et la Belgique. Les attaques sur cibles d'opportunité (cibles rencontrées au hasard du vol) se faisaient selon l'appréciation du pilote qui devait détruire, les trains, les véhicules, les navires susceptibles d'être utiles à l'armée allemande.

Si le train était civil, seule la locomotive était visée. Si le bateau de pêche était français, il était mitraillé brièvement pour lui signifier de rentrer au port immédiatement. Ces missions aléatoires appartenait à l'opération Rhubarb entamée le 20 décembre 1940 et ceci jusqu'en mai 1945. La première mission s'était effectuée dans le ciel du Touquet par deux chasseurs Supermarine Spitfire. La fréquence des missions, l'étendue de celles-ci, le nombre d'avions engagés n'a fait que croître.

Les modèles d'avions avaient aussi évolué :
• Westland Whirlwind avion de chasse monoplace bimoteur. (1938 prototype 1940-1943 en service) 114 de construits – une ou deux bombes. Les capacités de cet avion dans les missions Rhubarb se limitaient au survol du Cotentin.
• Hawker Typhoon avion de chasse monoplace monomoteur. (1940-1945) 3317 de construits – armements les plus utilisés roquettes et 4 canons de 20mm
• Hawker Tempest avion chasseur-bombardier monoplace monomoteur. (1942 prototype 1944 mis en service) 1702 construits – armements les plus utilisés 8 roquettes ou 2 bombes et 4 canons de 20mm. Bien que tardif, le Tempest détient le record de destruction de locomotives qui se compte en milliers.

En Presqu'île de Crozon, les soldats Allemands en étaient à préférer un bombardement magistral au cours duquel, ils se calfeutraient dans les bunkers plutôt que ces attaques sporadiques imprévisibles dont les éclats les blessaient à plusieurs centaines de mètres à la ronde. C'est ainsi que s'explique le réseau de petites tranchées qui reliait les bunkers ou les encuvements de canons dans les stützpunkt. Etre à l'abri en permanence était une nécessité. Le creusement avait été effectué, souvent, par les jeunes de la RAD.

Bien que l'histoire locale retienne le bombardement du 3 septembre 1944 comme une abomination tant il y eut de victimes en quelques minutes, tout particulièrement à Telgruc, le nombre incertain de victimes dû aux opérations Rhubarb est au moins aussi élevé si ce n'est plus. Simplement l'étalement dans le temps, sur la durée de la guerre, a fait oublier les tragédies familiales d'un parent, d'une sœur, d'un fils, morts on ne savait pas très bien pourquoi... C'était venu du ciel sans explication...

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.
Un proriétaire immobilier particulier : le docteur Bavay.
Villa de la famille Crouan puis Farge en Landévennec.
L'intrusion du 709th tank battalion.
Des chars fabriqués à Détroit, affectés à Fort Lewis, participent à la libération de la Presqu'île de Crozon.
Photos souvenirs des vacances de femmes des années 30 lors d'une crise d'indépendance. Elles ont passé la nuit à l'hôtel sans époux, quel scandale ! Un tourisme de liberté.
Mathurin Méheut peintre créateur d'images remarquables.
Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



Au delà du bout du monde...

Compatibilité SMS Féminisme