Piquet silencieux obstacle défensif de fils de fer barbelés







La dune recule sous les effets de la mer. Une barrière de barbelés du Mur de l'Atlantique reparaît selon le rythme des marées à fort coefficient. Prudence, des mines peuvent avoir été oubliées...





Deux types de vrilles d'enfoncement. Sol ferme en haut. Sol tendre en bas.

Barrière actuelle de barbelés à piquets à boucles pour frontière d'Europe de l'Est. Certaines frontières connaissent encore les piquets à boucles.

Piquets silencieux à une boucle pour barbelés au ras du sol. Les vrilles sont enfoncées dans le sol par rotation tel un vissage. Le fil barbelé est enfilé dans la boucle.



Les enchevêtrements de barbelés de la seconde guerre mondiale employés par l'armée d'occupation allemande utilisaient, pour certains, une technique déjà connue lors de la première guerre mondiale... Les piquets silencieux à boucles ouvertes permettant un enfoncement dans le sol sans outils de frappe pour éviter le bruit dans les lignes ennemies. Tous en fer tournés sans traitement anti-corrosion.

Dans le cas de la presqu'île de Crozon, la mise sous barbelés pouvait se faire dans le tapage puisque « l'ennemi » était l'Anglais de l'autre côté de la Manche. Néanmoins les piquets silencieux de vissaient aisément dans le sable des dunes en enfilant un manche dans une boucle et en tournant l'ensemble dans le sens des aiguilles d'une montre. L'arrachement était difficile.

Cette solution était privilégiée pour des barrières de barbelés de 45 cm à 1,20 m environ pour retarder une troupe et non des engins mécaniques qui pouvaient aplatir le dispositif. 45 cm (dont 15 cm hors sol de hauteur) peut paraître excessivement bas et peu efficace mais un soldat qui courait et se prenait les pieds dans un barbelé bas s'étalait de tout son long dans les autres barbelés en retrait. En général, une mitrailleuse veillait en arrière...

Les barrières de ronces artificielles existent encore dans le même esprit. Lors d'une intrusion en rampant, les barbelés bas font office de ralentisseurs déclenchant explosifs ou tintements d'objets sonores. Ces obstacles légers en barbelés ont pour vocation de ralentir et non d'empêcher le passage.

La fréquence des ronces torsadées est impressionnante. Lors de l'installation allemande, seul le périmètre très serré des points de défense se voit affublé de barrières de barbelés. Dès 1941, le zonage s'étend, 1942 les dunes en sont surchargées. Le tout est souvent accompagné de terrains minés.

Le niveau de piquet plus élevé en hauteur et en solidité était des piquets à platine profilés en T et galvanisé.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.
Eugène Villon aquarelliste
Une graine de poilu de Camaret.
Le pont Saint Drigent
Le pont à voûtains de Perros-Poullouguen.
La cotriade de survie pour les sardiniers.
Une batterie lourde devenue légère, la batterie du Stiff.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite