Résistant : le comte Jean (Ernest Marie) Brosset de la Chaux du réseau Vengeance

Plaque funéraire du caveau de la famille Brosset de la Chaux situé dans le cimetière de Landévennec portant la croix de guerre 14-18 avec étoile.

En février 1944, un petit parachutage d'armes venues de l'Angleterre tombe accidentellement sur le Vieux Bourg de Quimerch. Quelques résistants du maquis du Nivot de Pierre Bodénan, récupèrent de l'armement léger, du tabac et des tickets d'alimentation. Le tout est ramené la nuit dans une petite remorque tractée à main. Les résistants rencontre une patrouille allemande qui ne réagit absolument pas. Le couvre-feu est pourtant de rigueur.

Dans les jours qui suivent, un nouveau parachutage prévu arrive bel et bien sur la zone de largage prévue, au bord de la route d'Hanvec à St Rivoal. Au lieu des 500 kilos de matériels prévus ce sont 5 tonnes livrées. 250 mitraillettes Sten, 250 pistolets automatiques, 100000 cartouches, 2000 grenades, 500 kilos d'explosifs. C'est un lourd fardeau qu'il faut cacher vite dans un lieu qui peut supporter un tel volume de caisses. Le comte Brosset de la Chaux du château de Kéronnec (à 20 km de la drop zone) est approché pour un stockage clandestin. Le résistant reconnu du réseau Vengeance n'est pas très enthousiaste au vu de l'ampleur du déménagement mais se résigne à accepter car les solutions manquent. L'affaire est réglée, tout s'est bien passé. Les armes vont être dispatchées dans le département.

La résistance reprend de plus belle ses sabotages...

La Sipo-SD Sicherheitspolizei (Police de sûreté nazie), mène des enquêtes, fait des arrestations et s'approche progressivement de la maison de famille de Pierre Bodénan le 27 avril au petit matin. Le père du résistant est tabassé. Pierre Bodénan s'enfuit dans l'obscurité pieds nus... Sans doute bien renseignés, les Allemands vont ensuite au Moulin Job et y trouvent cinq résistants dont Jean Brosset de la Chaux. L'un d'eux tente de s'enfuir en agressant un soldat, il est tué. Les soldats mettent le feu au moulin et poursuive la raffle au Pont-Neuf... Certains prisonniers sont conduits à Landerneau parce que l'enquête était menée par des agents de cette commune. Beaucoup le sont vers Quimper, le quartier judiciaire nazi du Finistère. Comme prévisible, le tribunal militaire allemand FK 752 condamne les arrêtés à la mort par fusillade. Les derniers mots du condamné furent : "Dites à ma famille que je meurs en bon chrétien et en bon français-fusillé avec les 5 résistants du Faou." Comme dans beaucoup de cas d'exécution, l'application de la condamnation est rapide, le 15 mai 1944, dans un terrain sablonneux en bord de mer pour qu'une fosse soit vite creusée et vite recouverte. 15 résistants sont abattus ce jour là. Après guerre, les corps furent exhumés et rapatriés selon les volontés des proches.

Jean (Ernest Marie) Brosset de la Chaux, né en 9 février 1895 à Lescoat en Crozon, avait fait la première guerre mondiale, divorcé, fusillé à Mousterlin en Fouesnant le 15 mai 1944 est inhumé au cimetière de Landévennec dans le caveau familial. Il était le fils d'Henri Brosset de la Chaux, lieutenant de vaisseau, connu pour son livre sur la chasse dans le Finistère, et de Marie Modeste Le Bastard de Mesmeur, une famille appréciée au travers d'une parente en l’occurrence la mère supérieure des sœurs de Crozon.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le fantôme de Landévennec s'appelait Armorique.
Souvenirs d'Henriette Antoinette Rideau du Sal.
Le parcours de l'architecte Albert Cortellari et sa maison en Landévennec.
Hermann von Boetticher prisonnier Allemand 14-18 à l'Ile Longue passé en chambre à gaz en 39-45 en Allemagne.
Résistant : le comte Jean Brosset de la Chaux du réseau Vengeance.
Art moderne : sculpture L'Entrée dans le troisième millénaire de Pascal Uguen à Landévennec.
Un proriétaire immobilier particulier : le docteur Bavay.
Villa de la famille Crouan puis Farge en Landévennec.
L'intrusion du 709th tank battalion.
Des chars fabriqués à Détroit, affectés à Fort Lewis, participent à la libération de la Presqu'île de Crozon.
Photos souvenirs des vacances de femmes des années 30 lors d'une crise d'indépendance. Elles ont passé la nuit à l'hôtel sans époux, quel scandale ! Un tourisme de liberté.
Mathurin Méheut peintre créateur d'images remarquables.
Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite



Au delà du bout du monde...

Compatibilité SMS Féminisme