Wasserbunker – bunker réserve à eau

Regelbau 658 réserve à eau. 1ère salle le puisage - 2ème salle le traitement de l'eau (Aufbereitung) - 3ème salle la citerne de 20m3 (Wasserbehälter). Accès par un couloir sas antigaz.

Regelbau 659 identique au 658 si ce n'est que les murs passent de 2m à 3.5m d'épaisseur.

Regelbau 675. Kleinstunterstand für Wasserversorgung.

Une batterie ou un regroupement de troupes comptent des soldats par dizaines. L'alimentation pour la consommation humaine ou la consommation sanitaire est stratégique.

L'armée d'occupation allemande lors de la Seconde guerre Mondiale en presqu'île de Crozon s'est immédiatement retrouvée face à une problématique inattendue : trouver une quantité d'eau douce potable suffisante. La population a l'habitude d'un relatif rationnement. L'eau courante n'est pas encore une généralité. Les puits, les pompes à eau manuelles sont encore la principale source d'alimentation. Nombreuses sont les batteries allemandes qui vont être approvisionnées par des citernes sur charrette tirée par des chevaux. Le paysan réquisitionné se retrouve d'astreinte.

La solution idéale est d'avoir un puits dans le périmètre d'une batterie. Dans ce cas l'autorité allemande fait construire un Wasserbunker, un bunker réserve à eau de taille proportionnée à la consommation estimée. Dans le « catalogue » de fabrication des bunkers de l'organisation Todt, plusieurs modèles de wasserbunker sont proposés avec des épaisseurs de mur allant jusqu'à 3.5m de béton armé (c'est moins pour un bunker abris de personnel de 05m à 2m) pour des sites d'implantation particulièrement exposés aux bombardements. La capacité et le nombre des citernes internes varient. 15m3 est une petite capacité, 60m3 est une grande capacité.

Ces bunkers de réserves à eau sont enterrés et l'accès se fait par escalier. Un système de pompe est souvent annexé pour faciliter la distribution. L'eau ainsi protégée est toujours disponible à la troupe tandis que les citernes de plein jour sont sujettes à des destructions, des contaminations végétales voire animales ou des phénomènes de stagnation.

La batterie de Kerbonn dispose d'un wasserbunker qui est définitivement enterré dans un jardin privé. Il ne semble donc pas possible d'en déterminer le type.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Les arbres salés qui penchent.
Eco-pâturage ou écopastoralisme une solution écologique pour l'entretien des friches.
Canots, vedettes en bois des dromes allemandes en Rade de Brest.
Le granit rose nomade de la mer d'Iroise.
Moulins à vent de Lanvéoc.
Erosion karstique du calcaire.
Le chantier naval Belbeoc'h Tertu au Fret.
L'histoire du sillon du Fret.
Le vice-amiral Fournier promet la victoire contre les Anglais.
L'ampélite, la pierre noire de Bretagne.
Ruée vers l'or : une mine d'or à portée de main.
Eugène Villon aquarelliste
Une graine de poilu de Camaret.
Le pont Saint Drigent
Le pont à voûtains de Perros-Poullouguen.
La cotriade de survie pour les sardiniers.
Une batterie lourde devenue légère, la batterie du Stiff.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite