Le 13ème régiment d'infanterie coloniale

Joseph-Louis Vigouroux, 13ème RIC, mort pour la France le 19 décembre 1929. Inhumé à Crozon.

Le protectorat français au Maroc nommé officiellement Protectorat français dans l'Empire chérifien s'est imposé de 1912 à 1956. La campagne du Maroc est une colonisation par la force militaire française opérant sur des territoires berbères. Une pacification violente se déroule durant des décennies durant lesquelles 8628 soldats Français mourront pour 100 000 morts Marocains. 15 000 soldats Français reviendront en France estropiés.

Les régiments coloniaux dont le 13ème régiment d'infanterie coloniale opèrent en permanence contre une guérilla lancinante. Une guerre sournoise pour cause de politique.

En 1929, la pacification se fait progressivement avec des combats d'achoppement comme les opérations du Tadla au cœur de la nation marocaine par exemple. Parmi les combats en mémoire, ceux du piton des Cèdres et ceux d'Azazar-Fal sans pour autant certifier que le 13ème RIC soit intervenu. Il y avait de nombreux foyers d'insurrection qui préoccupaient l'armée française sur de grands territoires.



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Commandant L'Herminier

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

La Croix de Pen-Hir

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



Page récente :

Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019