Cr29 blockhaus 667 SK de Kergariou de Telgruc-sur-mer

La salle de tir comblée partiellement par de la terre avec une niche à munitions partiellement masquée et pouvant avoir reçue un impact d'explosion à gauche qui fait apparaître le ferraillage.

Mur d'entrée de la salle de tir et la gaine de ventilation. Sur l'entrée de la gaine était placée une pompe mécanique pour aspirer les fumées de tir.

Une embrasure large pour un canon (47 mm) léger de type antichar sur affût fixe. La plage de Telgruc-sur-mer était aussi défendue en son centre au point codé Cr 30, et à l'extrémité de la plage de Trez-Bellec ("au fond" de la photo) par un bunker VF codé Cr 31. Toute la défense de Telgruc.

Le pied enterré du canon.

Le couloir de protection et la pièce des munitions.

Le petit blockhaus de Kergariou, au Nord de la plage de Telgruc-sur-Mer est fiché dans une petite falaise et se retrouve décoré par un crépis de camouflage original. Une pièce métallique centrale fixe dans la chambre de tir devait recevoir un canon antichar court. Le blockhaus est envahi par la terre sur une couche de 80 cm environ. Une petite niche dans le couloir, à hauteur d'homme recevait un téléphone. A noter dans la salle principale des tasseaux de bois verticaux. Certains blockhaus "administratifs" en disposaient pour installer des étagères mais ici, la casemate de Kergariou étant destinée au combat, ces tasseaux surprennent.

Ce bunker est une adaptation du regelbau 667 dédié à un canon de 4.7cm. Un canon récupéré d'un char d'assaut ayant pour fonction des tirs courts sur la plage. Ainsi, ce blockhaus est déterminé comme un 667 SK (sonderkonstruktion - hors norme). Cette typologie hors plan de base donne une valeur patrimoniale à cette casemate d'apparence ordinaire.

Les chars évoluent tout au long de la guerre. Les calibres et la puissance de feu augmentent. Les "vieux" chars sont démontés et leurs canons réutilisés dans des points de défenses secondaires, il suffit d'y ajouter un piètement adapté compact pour disposer d'un armement adapté à la défense côtière de second rang.

Le village de Kergariou était nommé Kerguiriou par le passé ainsi qu'au cours de la seconde guerre mondiale.

Bunker Verstärkt FeldmäBigen à Telgruc sur mer Cr31

L'embrasure blindée et sa tablette de fixation. Le contrôle visuel du tir en haut à droite. La trappe d'expulsion au sol. Le croisillon en bois est un "élément de sécurité" actuel pour éviter qu'une personne ne se coince la tête. L'équipement d'origine était une sphère métallique orientable qui obstruait l'embrasure. Il n'y avait donc pas de visibilité directe vers l'extérieur.

Gros plan de la tablette.

L'orifice d'évacuation des douilles.

Créneau de défense normalisé 48P8 coulissant permettant à un soldat de visualiser la plage de Telgruc et de juger de l'impact des tirs déclenchés par le tireur sur sa gauche.

L'accès large et non protégé de la casemate VF donnant sur la pièce unique et sur l'esacalier externe.

Un dormant léger en bois à la porte d'entrée, d'origine ?

Sur la façade extérieure, deux percées. A gauche, rectangulaire et étroite, celle qui servait de champ de vision pour l'aide au tir. La centrale, métallique, portait une rotule à canon. Il y avait donc deux à trois personnels de tir dans ce blockhaus.

Le point de mire de la casemate, la plage de Trez-Bellec.

L'entrée du bunker se fait par un escalier.

Le bunker Verstärkt FeldmäBigen (VF) de l'Est de la plage de Trez-Bellec sur la commune de Telgruc-sur-mer est un petit blockhaus à rotule (disparue aujourd'hui) qui montre encore son embrasure carré caractéristique et de l'intérieur, une tablette métallique qui supportait le matériel de tir canon ou mitrailleuse lourde. Sous la tablette, au sol, un conduit métallique qui évacuait les douilles des munitions tirées à l'extérieur du bunker.

Ce bunker léger appartenait au point de défense codé Cr31 selon la codification de l'armée allemande. Chaque communication radio intégrait en préambule : "Ici le Cr31..."

A proximité du bunker Verstärkt FeldmäBigen, une plate-forme sommairement aménagée dans la falaise de la pointe du Bellec. Il est possible que ce fut un terrassement destiné à recevoir un nouveau bunker issu des nouvelles normes de 1942 soit 1 mètre de béton armé en façade (minimum). Le bunker VF est à 0.50 m en façade.

En face du bunker VF, le point de défense Cr 29 de Kergariou au Nord de l'anse du Caon, qui est un ouvrage SK (hors-norme).



A la une :

Pétardage. 2 mines MK6. Conditions de destruction en bas de la page des munitions historiques.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021