Camp de concentration de Watenstedt

Louis-Marie Vigouroux, né le 25 janvier 1920 à Crozon, décédé le 9 mars 1945 à Watenstedt (Allemagne) « Mort en déportation » par arrêté de la directrice générale de l'Office national des anciens combattants et victimes de guerre en date du 28 mars 2013. Monsieur Vigouroux est inhumé au cimetière de Crozon.

Le camp de concentration de Watenstedt à Saltzgitter.
le KZ de Watenstedt/Leinde
KZ = camp de concentration
L'ensemble des travailleurs contraints portaient le nom de Kommando - Watenstedt Drütte.

Le camp de concentration de Watenstedt/Leinde est peu connu dans l'histoire de la seconde guerre mondiale sans doute parce qu'il s'agit d'un camp concentrationnaire "tardif" de travail créé en avril 1944 et occupé à partir de mai pour fournir de la main d’œuvre aux aciéries de Brunswick pour la fabrication d'obus. Le “Reichswerke Hermann Göring” en association avec le haut commandement de la Wehrmacht en était l'autorité suprême sous le terme de Braunschweig. Autrement exprimé, il s'agissait d'une organisation favorable à l'essor industriel allemand comme soutien à l'armée régulière. En réalité, c'était un camp de travail obligatoire réservé à 2000 hommes jusqu'en septembre 1944. Le nom donné à ce groupe de prisonniers selon les dénominations allemandes est : Kommando extérieur Watenstedt/Leinde. Le terme extérieur semble provenir du fait que ce camp était une des extensions administratives du camp de Neuengamme. A cette date le camp est agrandi et reçoit 800 femmes.
Les travailleurs forcés sont affectés aux ateliers 16 et 17 de l'usine d'armement distante du camp de 2 km. Le camp est clôturé électriquement et les conditions de vie sont difficiles : on y meurt de faim, d'épuisement, de mauvais traitements. L'unité SS, commandée par le SS-Scharführer Peter Wiehagen, sait que la fin de la guerre est proche. Ces soldats du pire ont peur, ils sont plus que jamais agressifs. Le nombre de prisonniers augmente jusqu'à 5000 en 1945. Tout particulièrement lors de la venue de plusieurs centaines de femmes juives provenant d'un autre camp. Leur état sanitaire est déplorable. Les SS cherchent à masquer leurs exactions en regroupant les prisonniers qu'ils n'ont plus le temps d'exécuter dans des camps ne disposant pas de chambres à gaz. Le camp de concentration de Watenstedt a une infirmerie de façade.

Ordre est donné de transférer le camp vers Ravensbrück dans la précipitation le 7 avril 1945. Les Américains approchent. Trois trains seulement emportent les malheureux dont certains tiennent à peine debout. Les SS laissent des morts derrière eux. Le voyage de 230 km dure 7 jours et fait de très nombreuses nouvelles victimes dans des wagons à marchandises couverts ou non. Les prisonniers sont entassés et meurent dans une lente agonie.

Quelques jours plus tard, les prisonniers aptes à marcher seront évacués à pied de Ravensbrück vers Wöbbelin surnommé le mouroir ou d'autres régions encore et seront libérés le 2 mai 1945 par l'armée américaine. Les SS ne savent plus que faire de leurs prisonniers, ordres et contre-ordres se croisent. La guerre s'achève le 8 mai 1945.

Parce-que l'horreur n'a pas de limite, le SS-Scharführer Peter Wiehagen participe à la pendaison de 20 enfants juifs dans une école de Hambourg (Bullenhuser Damm) le 21 avril 1945. Des enfants venus d'Auschwitz mais aussi des adultes cobayes pour des expériences sur le traitement de la tuberculose dirigées par le médecin SS Kurt Heissmeyer. Les alliés approchent, l'ordre est donné de supprimer toute trace de ce laboratoire humain. Les acteurs de ce crime de guerre, dont Peter Wiehagen, furent jugés et condamnés à mort au procès de Curio Haus, à Hambourg. Le 8 octobre 1946, fut la date de l'exécution.



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

11 novembre

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Yves Lagatu

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



A la une :

Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019