Les ducs d'albe du port pétrolier et appontement de Lanvéoc

Les gabions alignés pour recevoir la passerelle. Un duc d'albe au fond à droite.

Des huîtres sauvages s'agglutinent sur les palplanches.

La rouille attaque les parties à l'air libre, partie haute au-dessus du niveau moyen de la mer.

Duc d'albe allemand de 1942. Les "crochets" métalliques sur le haut sont des bittes d'amarrage sur lesquelles les cordes ou les chaînes venaient s'entourer.

Un duc d'albe pour la proue du navire et l'autre pour la poupe. Le navire était maintenu en ligne sans possibilité de dérive.

Vue générale de l'appontement du terminal pétrolier de l'Otan en Lanvéoc démantelé depuis le quai des annexes. Dans l'eau, en partant de la droite, un duc d'albe allemand, suivi d'un gabion français d'après guerre, suivi d'un second duc d'albe allemand.

Deux ducs d'albe de la seconde guerre mondiale au terminal pétrolier de Lanvéoc !

Un duc d'albe est un point d'amarrage de navire monté sur pilotis au fond de la mer. Les ducs d'albe allemands avaient pour fonction d'assurer le mouillage de grosses unités de la marine allemande à proximité du port de Brest qui fut un point stratégique militaire. Le port militaire étant trop petit, il fallait disperser les navires dans la rade de Brest.

Impossible de se satisfaire d'un mouillage avec des ancres. La houle, les marées, les courants auraient tôt fait de déplacer les navires au risque qu'ils se drossent sur la côte. Il fallait un système d'arrimage efficace garantissant une profondeur suffisante même à basse-mer sans avoir à construire une cale et un quai.

Le Duc d'Albe d'Espagne, gouverneur occupant les Pays Bas au 16ème siècle amarraient ses navires de guerre à des pilotis. Cette méthode se développa au Pays Bas puis à travers l'Europe maritime.

Les autres blocs en béton sont des gabions de palplanches (moulage du béton avec des planches métalliques emboîtées en ceinture) postérieurs à la guerre. La création d'un port pétrolier à destination de l'Otan et donc de l'armée américaine (7ème flotte) devient une nécessité pour parer à tout effet de la guerre froide avec le bloc soviétique. Les ducs d'albe sont donc conservés et l'on y ajoute des gabions pour permettre le montage d'une passerelle longue de 600m en parralèle d'une ligne de pipelines sur monture en béton. Les carburants sont stockés enterrés dans des tunnels à l'arrière des berges. Les annexes des navires accostent sur le quai sur berge. En 1966, la France sort de l'organisation de l'Otan. Le port est moins utilisé (fin d'utilisation en 1992), jusqu'à devenir obsolète et démonté en 2001.

Dans les faits les Américains déplorèrent les différences de niveau de la mer qui mettèrent en danger leurs tankers. A marée basse impossible d'accoster sans danger. L'armée française disposant de navires de moindre tonnages, ceux-ci purent se servir de l'appontement dont les bétons sont devenus poreux à cause du sel de la mer.

Deux autres ducs d'albe sont visibles en face, de l'appontement du port pétrolier de Lanvéoc sur la rive de la pointe de l'Armorique à Plougastel  ! Eux-aussi construits 1942, ils seront abandonnés en 1944 et ne trouveront aucune utilité ultérieure.

Les ducs d'albe de la pointe d'Armorique en face du port pétrolier de Lanvéoc.

Coordonnées GPS
48° 17' 33.82" N
4° 27' 07.15" O



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 638

Bunker 621

Portes et créneaux de bunker

Blockhauss Crozon

Goulien

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Kerloch

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Canon de 95mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes



A la une :

Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Jean Ménez - un grand souvenir.
Villa Trombetta en béton armé.
Chemins de service de l'armée française.
La mousse blanche sur des plantes, danger ou pas ?
La colonisation des algues.
Traversées d'espions Allemands en Manche avec la Soizic
Rose Bruteller servante de St Pol Roux victime de guerre
Manoirs ou maisons manales de Roscanvel.
La caserne furtive de Kerlaër.
Profession lucrative des roturiers : maître des barques.
Le passage de l'Emigrant sous protection allemande.
Les fontaines lavoirs de Roscanvel.
Les évolutions des mairies de Crozon...
Les Filles du Saint Esprit délogées par la police.
Péri ou disparu en mer...
L'ostréiculture : élevage des huîtres sur tréteaux en mer.
Cuirassé Bretagne entre honte et nécessité.
Batteries hautes des Capucins.
Drame à l'île Vierge, pointe de St Hernot...
Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019