Le Fret quartier sanitaire allemand

Le petit port du Fret est envahi par l'armée allemande d'occupation dès le début juillet 1940. Rien d'illogique à cela, l'occupation a commencé le 18 juin par des troupes motorisées d'avant-garde venues de Brest occupée. Les réquisitions de logements vont pleuvoir et le maire de Crozon doit informer les Frêtois qu'il est inutile de contester.

Une kommandantur (centre de police et d'administration) occupe une maison proche de la poste de l'époque. Les belles maisons sont habitées par des officiers et les soldats du rang occupent les demeures modestes... Tout ceci est conventionnel et conforme à la prise en charge de l'armée allemande par les Français partout en France occupée. Le particularisme frêtois et que les Allemands vont construire plusieurs baraquements en bois d'ampleur à la grande surprise des habitants qui s'attendaient à une démonstration de force avec de l'armement en tous points stratégiques.

Sur les hauteurs de Saint Fiacre, un bâtiment est élevé et goudronné, ce sera un centre dentaire. A la fin de la grève et proche du Zorn, un autre grand bâtiment sombre : un hôpital de convalescence, puis proche de la poste, une salle d'opération pour blessés graves.

Un dernier bâtiment sera un grand magasin d’approvisionnement à la disposition des unités allemandes médicales pour se fournir en denrées de nécessité et de confort pendant que la population va vivre chichement dans une précarité sanitaire qui va s’aggraver. Une extension fera office de cantine militaire.

Quelques wagons vont être immobilisés et devenir des salles d'opération et la gare va être décorée de plusieurs croix rouge sur fond blanc. Une maison privée fait aussi office d'hôpital complémentaire. Un médecin chef (il vit dans une maison en bord de grève) et des chirurgiens sont là pour accueillir les soldats gravement atteints de toute la presqu'île à l'exception des personnels de la base de Lanvéoc qui a son propre centre de soins.

A quelques semaines de la fin de la guerre, quand tout est perdu pour l'occupant, des accords entre les autorités allemandes de Brest et l'état major américain qui n'a pas encore fait tomber la ville vidée de ses habitants, désignent le Fret comme ville sanitaire qui doit accueillir tous les blessés militaires ou civils sans distinction comme les conventions de Genève l'imposent. Les belligérants renoncent à s'y réfugier pour combattre et aucune attaque ne peut se concevoir sur ce territoire. Le médecin chef Allemand va soigner des soldats Allemands, Américains et des Frêtois et restera jusqu'à la dernière minute.

Quelques obus américains vont flirter avec les limites de la zone sanitaire et faire des victimes, quelques bombes vont blesser des habitants qui ne parviendront pas à se réfugier dans la cave de la gare. Certains jeunes officiers Allemands vont essayer d'apporter la guerre dans cet îlot de paix sans succès. L'état-major allemand de Brest va transiter avec des parachutistes par le Fret en dehors de la réglementation internationale pour se réfugier en définitive dans les batteries hautes des Capucins.

Il faut se souvenir enfin d'un cimetière provisoire composé d'une cinquantaine de sépultures allemandes qui est créé dans un pré proche de la voie ferrée. La guerre achevée des enfants ont enlevé les croix par amusement... Plus rien ne permettait de se remémorer ce lègue encombrant dont la souvenance refit surface vers 1955 quand il y eut changement de propriétaire de la prairie. Un touriste Germanique se chargea des démarches administratives pour le transfert et l'identification des morts avant qu'ils ne soient regroupés au cimetière allemand de Lesneven.



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Batterie antiaérienne pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 638

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Portes et créneaux de bunker

Blockhauss Crozon

Goulien

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Kerloch

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Canon de 95mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Pointe Robert

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944



A la une :

Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019