Fût à essence - carburant - huile moteur de 200 litres

SEA 7 (juillet) 51 (1951).

Intérieur galvanisé du fût.

Présence d'un joint.

2ème orifice présent sur la même face circulaire du baril, face opposée aux inscriptions.

Trouvaille des bois, un fût à carburant de 200 l à double cerclage aux normes DIN.
Une hauteur de 890 mm pour un diamètre de 586 mm.
Volume hors-tout : 216,5 l
Poids à vide : 45 kg
Poids total avec 200 l d'essence : 195 kg
Poids total avec 200 l de diesel : 210 kg
Ce baril à essence de l'armée française émanant du SEA porte sa date de mise en service afin d'en prévoir un renouvellement avant que les dépôts internes n'affecte la qualité du carburant.

Version de l'armée de terre allemande (Heer) de 1942. Kraftstoff = carburant. Feuergefährlich = Inflammable.

Baril allemand trouvé à proximité d'un abri de groupe électrogène allemand en presqu'île de Crozon. Les inscriptions ne semblent pas militaires et pourraient être d'origine civile (à confirmer). Derop ? Dresden (ville de Dresde en Allemagne) 106 420.

Les fûts à essence ou à huile de moteur de 200 litres à double cerclage en tôle épaisse ont une histoire qui croise celle de la seconde guerre mondiale. Le fût est créé dans les années 1930 à usage civil mais surtout à usage militaire. La motorisation des armées nécessite un approvisionnement sans relâche du front et des stockages mobiles. Les chars, par exemple, transportent quelques fûts d'appoint.

A l'entrée en guerre l'Italie, l'Allemagne et le France utilisent ce modèle normé (DIN) dont les cerclages indépendants et fixés au fût permettent un roulement au sol sans dégradation, ni perçage accidentel. Le bouchon dispose d'un joint en fibre et se dévisse avec une clé à 4 pans dans de nombreux cas. Ce fût est réemployé plusieurs fois jusqu'à ce que les dépôts intérieurs soient jugés trop significatifs. En effet, le carburant est extrait avec une pompe à bras manuelle munie d'un filtre anti-dépôts. Dans des circonstances de combats à forte densité et de grande mobilité, les fûts sont à usage unique sans cerclages, en tôle plus mince, simplement peints et donc sans galvanisation.

Dans la conception stratégique d'une attaque, le nombre de fûts est estimé au plus juste pour prévoir un acheminement rigoureux en temps et en heure.

Les fûts français civils porte le nom du fabriquant et celui de la ville d'origine parfois, sur le bourrelet haut du fût. Les fûts français militaires ont en façade haute une tôle emboutie portant la mention : Poudres CRE (Centre de Ravitaillent en Essence) de 1920 à 1940. A partir du 25 novembre 1940, le service essence des armées est créé (SEA), les barils sont estampillés de la sorte désormais.

En ce qui concerne l'armée allemande il existait deux versions du fût. Celui issu de la réquisition civile simplement repeint avec des peintures de camouflage et des mentions peintes elles-aussi. Celui fabriqué durant la guerre soit en Allemagne, en France, ou tout autre territoire occupé, avait sur sa tôle emboutie plusieurs mentions : « kraftstoffässer ou kraftstoff, l'année de fabrication, la mention généraliste wehrmacht ou celle de l'armée desservie heer (terre), kriegsmarine (marine), luftwaffe (air), le contenant éventuellement... ».

Des sociétés françaises réquisitionnées ont fabriqué des fûts en grandes quantités dont la société J. Schmid Paris Tours entre autres cas.

Certains collectionneurs cherchent la perle rare, le fût - bidon - baril - à carburant allemand avec des inscriptions lisibles, en bon état... Les prix grimpent comme celui du baril de pétrole !

Dans les zones anciennement militaires de la presqu'île de Crozon, différents vestiges...



Mur de l'Atlantique

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Poste de tir des mines de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

SeeTakt C 42 - Position radar Cr42

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Pourjoint

Cap de la Chèvre

Gouin

Petit Gouin

Aber

Bunker 669

Bunker 668

Bunker 638

Bunker 636a

Bunker 621

Bunker 501 et 502

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Torpedobatterie Pointe Robert

Torpedobatterie de Cornouaille

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE



A la une :

Souvenir de la naissance du gouffre du Cap de la Chèvre.
Le sablier Stellamaris.
Le Criocère du lys – Lilioceris Lilii – est un insecte invasif venu d'Asie.
L'ensemble des sites archéologiques militaires de la pointe de Cornouaille 17ème 18ème 19ème 20ème siècle.
La torpedobatterie de Cornouaille.
Poste de tir allemand des mines de la pointe de Cornouaille.
L'écaille lièvre, un poilu discret. Le Bombyx de la ronce, un velu bien visible.
La coccinelle à 7 points la bête à bon dieu, pourquoi un tel surnom ?
Les cabines téléphoniques des batteries de côte.
Pourquoi disons-nous "coucou" à des personnes de notre connaissance ?
L'érosion littorale, les routes côtières y passent.
En souvenir d'Auguste Dizerbo.
Tombe en fer forgé et fonte d'art en pleine révolution industrielle.
Les soldats inconnus des plages de Crozon.
Un visiteur de grande envergure, le Fou de bassan pêche à Landévennec.
Un petit papillon qui tend à se raréfier : l'Hespérie du faux buis.
Deux lignes de haute-tension pour la presqu'île !
Machine à traire Diabolo.
La voie romaine : la via rupta devenue route.
Recherche désespérément l'histoire de Kerédan en Telgruc !!!
La chute de l'Anglais à Lam Saoz.
Batailles navales à Camaret ! Sourdéac contre Fontenelle.
Les anciens ermitages les toponymes en Lan.
La monnaie de Postume en usage en presqu'île.
La position française de projecteur de marine de la batterie de Kerbonn.
La table de sacrifice de Pen-Hir.
La pointe du Guern / Tréboul une zone protégée ?!
Le chemin des ancres.
Les ulves tubuleuses aiment aussi l'azote !
Les fourches patibulaires de la presqu'île de Crozon.
Le camp romain du Kerloc'h.
La presqu'île de Crozon du temps où elle était une propriété privée : le comté de Crozon.
L'histoire d'une villae devenue village puis hameau : Luzéoc.
Précarité et délinquance, une affaire de classe sociale ou une affaire de famille ?
Navire école Panthère A749.
Vedette de gendarmerie maritime P798.
Regelbau Flak 307 - Encuvement Fl307.
SeeTakt C 42 - Position Cr 42 d'un radar allemand en Roscanvel.
Les effets de la loi du milliard aux émigrés.
Risques d'inondations en presqu'île de Crozon : les zones basses de submersion marine.
Les terriers des dunes.
Les conséquences des carrières de sable de Kersiguenou.
Pourquoi pleut-il en Bretagne ? Tout le temps ?
Vestiges de portes belges ou porte Cointet sur les plages.
L'engraissement de l'anse de Dinan, du sable, rien que du sable...?
La surveillance des égouts une nécessité environnementale
La vie agitée des curés de la presqu'île de Crozon.
Le crash d'un Noratlas 2501 dans les Pyrénées, à bord un Camarétois.
Pêche.





Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021