Rue du commandant L'Herminier

Rue en Crozon.

Après consultations de ses hommes, le commandant L'Herminier (1902-1953) rejoint Alger (1942) ayant renoncé à saborder le Casabianca comme l'amirauté l'ordonne. Plus tard, le sous-marin assure des liaisons préparatoires au débarquement en Corse. Un débarquement à partir du sous-marin pour part qui s'effectue le 13 septembre 1943 avec 109 soldats Français qui libèrent Ajaccio. L'officier souffrant d'une trombose fut opéré tardivement parce que celui-ci ne voulut pas interrompre ne serait-ce que d'une heure ce débarquement de l'espoir.

Un dernier hommage fut rendu au cimetière de bateaux de Landévennec sur le Casabianca.



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Commandant L'Herminier

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

La Croix de Pen-Hir

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



Page récente :

Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019