Stützpunkt de la pointe des Espagnols en Roscanvel

Une des "entrées du village" ! Un univers de béton végétalisé : bienvenue au stützpunkt de Roscanvel. A gauche, un bunker 621 et à droite son parapet. En suivant la tranchée, un bunker 634 attend d'être débroussaillé et ainsi de suite... Un labyrinthe sans fin.

Les soldats vivent entassés dans des locaux exigus. La pièce de vie est composée de lits superposés, une table commune, une chaise chacun... L'ensemble est sous le niveau du sol. La tranchée de circulation est devant la façade des entrées. Chaque modèle de bunker a une disposition différente, des espaces différents mais le principe est le même, protéger des groupes de soldats des explosions et des tirs et surtout des bombardements aériens dont les éclats font des ravages en Presqu'île. Les soldats Allemands vivent dans la crainte.

Un passage secret enfoui ? Un tobrouk, un bunker individuel au bord d'une très longue tranchée...

La zone de forte concentration d'ouvrages bétonnés est appelé stützpunkt par les militaires Allemands. Stützpunkt littéralement traduit de l'allemand en français en terme militaire signifie base. Les stützpunkte (pluriel de stützpunkt) sont des systèmes de défense fréquemment utilisés par l'armée d'occupation allemande sur des territoires sensibles à titre de renfort.

La Pointe des Espagnols est le point de défense Sud du Goulet de Brest. L'armée allemande renforce, modernise les batteries françaises obsolètes. Les batteries côtières sont certainement dissuasives envers toute intrusion maritime mais ont le défaut de pouvoir être prises à revers par les terres. Il suffirait que des infiltrations militaires terrestres viennent par le Sud en cheminant par la pointe de Roscanvel pour que la défense côtière tombe rapidement. L'Etat Major allemand décide donc de barrer la pointe par un stützpunkt, un point d'appui lourd, qui consiste à disposer d'un chapelet de blockhaus semi-enterrés reliés par des tranchées. Un "village" allemand en plein pays breton.

Un "village" enterré habité par des soldats terrés qui ne sortent que rarement le casque de leur "trou" ! Majoritairement, ces bunkers sont à la fois un lieu d'habitation, un stock de munitions et parfois une solution de tir grâce à des tourelles. Seules les tourelles dépassent du niveau du sol.

Tout ceci au détriment des habitants locaux qui se sont vus expropriés sur ordre de la Kommandantur et certes dédommagés ultérieurement. Plusieurs motifs à cela. Eviter que les civils Français ne renseignent volontairement ou invonlontairement la résistance française toujours à l'affût d'une information. Eviter que la cartographie, vue du ciel, des habitations ne facilite le travail des bombardiers anglais et américains en tant qu'amers (repères). Eviter qu'une ferme ne soit un poste de retranchement pour un ennemi introduit dans les lignes. Le stutzpunk a pour mission de protéger une batterie antiaérienne qui elle-même protège Brest. Une batterie des plus exposées qui sera bombardée, partiellement détruite et dont les canons de 10.5cm si usagés qu'ils seront défectueux à la fin du conflit avant d'être sabordés. Il faut aussi protéger Pourjoint (basse) et la défense du Goulet, Pourjoint (haute), protéger l'acheminement par l'appontement... Pour ce travail de protection terrestre, l'armement lourd du stutzpunk est constitué de canons pak anti-chars qui nécessitent un horizon parfaitement dégagé pour voir venir de loin. A l'époque il n'y avait que des landes et des prés... La vision périphérique était aisée et chaque bunker enterré avait un guetteur dont seul la tête sortait à l'air libre.

La batterie anti-aérienne Eisenträger ou Toni est conduite par la Marine Flak, artillerie de marine. Le stuztpunkt est sous commandement de l'armée de Terre, la Heer, par des unités qui ont varié au fil de la guerre et de l'envoi de troupes sur le front Russe.

Ce "village" existe encore aujourd'hui, enseveli par la végétation. Les chasseurs de béton s'en donnent à cœur joie pour défricher les tranchées, déterrer les vestiges et redonner une âme à un patrimoine archéologique militaire remarquable. La variété des blockhaus offre un catalogue de réalisations large qui s'insère dans le Mur de l'Atlantique sur quelques hectares. Un condensé pédagogique du travail de l'organisation Todt, initiatrice de ces bétonnages multiples réalisés par l'armée allemande, des prisonniers, des ouvriers locaux réquisitionnés, ou volontaires venus de loin pour éviter le STO (Service de Travail Obligatoire en Allemagne). Ces derniers bénéficiaient d'une prime de bombardement tant la zone était risquée.

Au menu des découvertes les blockhaus : 515, 601, 621, 625, 627, 633, 634, 667SK, 668... souvent en plusieurs exemplaires.

Eléments secondaires :

Tobrouk 58d.

48° 20' 06.9" N
4° 32' 25.9" O

Dalle indéterminée.

48° 20' 10.1" N
4° 32' 24.3" O



Mur de l'Atlantique

Garde de côte Allemand 1940

Saint Efflez

Capitulation

Wn Cr6 Abris de Kersiguenou

Appontement pte des Espagnols

Batterie antiaérienne de Cornouaille

Poste de tir des mines de Cornouaille

Batterie antiaérienne pointe des Espagnols Cr332

Batterie antiaérienne de Botsand

Batterie antiaérienne de Kertanguy

Flakartillerie légère et mobile

Batterie du Menez Caon

Station radar du Menez Luz

Détails de mission du bombardement du 3 septembre 1944

Bombardement du 25-26 août 1944

Missions RAF 1940

Missions RAF 1941

Missions RAF 1942

Missions RAF 1943

Missions RAF USAAF 1944

Administration des bombardements

Cr 42 ex batterie de rupture

Cr43 Pourjoint ex batterie de rupture

Cap de la Chèvre

Gouin

Aber

Bunker 501 et 502

Bunker 515

Bunker 601

Bunker 621

Bunker 627

Bunker 633

Bunker 634

Bunker 636a

Bunker 638

Bunker 667

Bunker 668

Bunker 669

Petit Gouin

Bunker VF2a

Bunker tobrouk Vf25

Bunker tobrouk Vf8 58 c & d

Mg-stand multi-créneaux

Bunker wellblech - tôle métro Vf1b

Kabelbrunnen - puits à câbles

Marquages bunkers

Bunker aux croisements

Portes et créneaux de bunker

Tranchées

Blockhauss Crozon

Goulien

Wn Cr7 Kersiguénou Sud

Wn Cr? Pointe de Trébéron

Wn Cr? Le Marros

Infirmerie Crozon

Kergalet

La Palue

Penaros

Wn Cr5 Kerloch

Wn Cr323 Batterie antiaérienne Saint Jean

Wn Cr330 Batterie antiaérienne Pont-Scorff

Wn Cr354 Batterie antiaréienne de Trébéron

Wn Cr507 Station radio Kervenguy

Kriegsfischkutter

Morgat

Pointe du Menhir

Porte de Crozon

Rulianec

Bunkers de Telgruc

Défense allemande de Telgruc

Défense allemande de Morgat

Les caissons du Fret

Canon 164.7mm

Vestige de canon

Cantine allemande

Cartouche 12.7mm

Duc d'albe de Lanvéoc

Encuvement 2cm flak

Encuvement fl243a

Encuvement fl307

Torpedobatterie Pointe Robert

Torpedobatterie de Cornouaille

Baril

Mkb Kerbonn

Moulins de Kerret

Munitions historiques

Piquets

Poutrelles

Stutzpunkt de Roscanvel

Tetraedre

Asperges de Rommel

Obstacles anti-débarquement en bois

Porte belge - porte Cointet

Les citernes

Le Fret quartier sanitaire allemand

Vedette fluviale - Flugbebriebsboot

Patrouilleur d'avant-poste - Vorpostenboot

Escadrille E6 ou 6e et hydravions Latécoère 521-522-523

Küstenfliegergruppe 406

Spitfire Mk Ia PR P9385

Avion fusée Messerschmitt 163 Komet

Aérodrome leurre

Stations de radio guidage allemandes

Position d'un projecteur de 60cm Flak-Sw 36

Mines allemandes

Radar et écoute acoustique

Embase béton de canon Flak 2cm

5e Panzerdivision

Une entreprise française participe au Mur de l'Atlantique

°°°

FORTS FORTIFICATIONS BATTERIES DE COTE AVANT 1939

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE

Vestiges à identifier



A la une :

Le vice-amiral Thévenard à la Pointe du Toulinguet et aux alignements de Lagatjar.
Le maréchal Pétain à Morgat.
Louis-Ferdinand Céline décroché pour l'oubli !
Eugène Boudin à Camaret-sur-Mer.
Le danger d'une baïne, que faire ?
Le mangeur d'étamines : le Dasyte émeraude.
Nettoyage par criblage de la plage de Morgat.
Des marques de tracteurs anciens qui n'existent plus ou presque.
Du nouveau dans les orties, le papillon Carte Géographique arrive en presqu'île !
Surf et environnement, un rapport difficile !
Une nouvelle ponte pour les gravelots ! Troisième année de reproduction dans l'extros ! 2 poussins au 2 mai !
Cherche infos sur le "réservoir" de Camaret ! Merci de votre aide.
Les risques technologiques en Presqu'île de Crozon.
Le remorqueur Abeille Bourbon dans l'anse de Camaret.
Les anciennes carrières de la presqu'île.
La batterie de "la Mort Anglaise".
Le monument aux Morts d'Argol : le grand déplacement !
L'histoire des échaliers des enclos paroissiaux.
La position allemande du Marros pour défendre le pont de Térénez.
Les urinoirs d'Argol, une affaire d'Etat !
La géomatique surveille le recul des falaises en presqu'île de Crozon.
Les vapeurs du transport aérien, une calamité que les anciens avaient prévue.
L'activité humaine contre nature : fauchage des prunelliers et polystyrène indésirable.
Araignée Epeire concombre : la belle verte !
Fourmi, le genre Formica.
L'affaire de la rampe (rue) de la Montagne enfin éclaircie.
Flakartillerie légère et mobile.
De la grande guerre au tir aux poulets, l'histoire du canon de 32cm de Roscanvel.
Tournage d'un film policier à Morgat avec la célèbre vedette Suzanne Grandais.
Le bois du Kador, son histoire pour préparer sa découverte.
Un crime de guerre ordinaire resté impuni.
Le pré, la rue, le Grand Café du Luxembourg.
Garenne Goarem, les lapins du moyen-âge.
La répartition des algues.
Les limites élastiques de la commune de Camaret.
Bientôt le départ de la Grive Litorne.
Les victimes du cuirassé Danton.
L'Atalante d'Ifremer.
La batterie du Portzic "effacée" par une table de pique-nique.
Le sup foil est bien là à  Crozon !
Sensations fortes au rocher de la Cormorandière.
Les vestiges d'un poste de télémétrie Audouard à la Pointe des Espagnols.
Les défenses allemandes de Morgat.
Le radar pédagogique moins innocent qu'il en a l'air.
Un patrimoinne militaire sous-estimé : "la Vieille Batterie" du 17ème siècle.
Regelbau 667.
Une ancienne batterie française devenue allemande : Pourjoint.
Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021