Yves Bévin maquis de Spezet Saint Goazec

Yves Bévin fut quartier-maître de la marine nationale en tant qu'opticien-télémétriste jusqu'à ce que la France dépose les armes devant l'Allemagne lors de la seconde guerre mondiale.

Yves Bévin s'enrole ensuite dans la résistance à 23 ans et devient brièvement sous-lieutenant commandant le maquis de Spézet-Saint-Goazec en octobre 1943.

Le maquis harcelait les petites positions allemandes de l'arrière pays finistérien. Très rapidement, ce résistant est repéré par les forces d'occupation, il est pourchassé. Il tente de se fournir en faux papiers à la mairie de Saint Goazec et est arrêté à cette occasion avec deux de ses camarades en novembre 1943. Transférés à la prison de Quimper. Ils seront exécutés très rapidement avec d'autres résistants dans les dunes du Poulguen en Sud Finistère un lieu d'exécution plusieurs fois utilisés par l'armée allemande.

Le maquis de Spézet sera reconstitué et rattaché au célèbre 2ème Bataillon Stalingrad.



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Commandant L'Herminier

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

La Croix de Pen-Hir

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



Page récente :

Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019