Amers en béton des années 1950-1960

Il existe en presqu'île de Crozon, sur le versant Nord pour l'essentiel, de nombreux pylones en béton, de hauteurs variées, surmontés d'un triangle métallique. Il est probable qu'ils aient été construits à une époque identique et appartenaient à la marine nationale. Un amer est un repère fixe de grande visibilité sur la côte, sur le rivage ou hautement perché sur la falaise. Les apprentis marins de l'école navale de Lanvéoc embarquaient sur des navires écoles plus ou moins imposants selon le niveau de leurs compétences et devaient apprendre les manoeuvres appropriées pour arriver à bon port. Une navigation à vue avec le souci de l'alignement de son navire envers les amers utiles exigeait un commandement minutieux de la part des élèves officiers. S'aligner selon le protocole d'approche à une vitesse recommandée assure la réussite de l'atterrissage. La navigation à vue n'est plus, tous les instruments de mesure correspondent à des programmes informatiques.

Les amers sont en usage depuis l'antiquité, un rocher plus haut que les autres, plus tard, un clocher d'église... Tous points visibles pouvaient être considérés comme un amer. C'est à ce titre que l'ancestrale menhir de la Républicaine avait été dynamité par l'armée allemande lors de la seconde guerre mondiale tout comme certains moulins à vent. Un des amers des années 1950-1960 semble s'être évadé du groupe, il est posé sur la pointe de Cornouaille. Quant aux autres, on les retrouve parmi la végétation, au milieu des prés, sur les grèves...



A la une :

L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
La charrue locale.
La belle histoire du Relais des pêcheurs.
Deux conceptions de l'urbanisme, la maison de santé d'Argol et la villa Gradlon à Morgat.
Les griffes de l'écureuil.
Démolition de la chapelle de Morgat.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.



Une information, une demande :

© 2019