Batterie du Stiff – batterie lourde puis batterie légère

La batterie du ravin du Stiff en Roscanvel, en presqu'île de Crozon est un dispositif de défense côtière secondaire installé entre la batterie de Fort Robert et les batteries de la Pointe des Espagnols qui sont quant à elles majeures. Son statut de batterie complémentaire va asseoir une vie stratégique brève.

La date du premier déploiement de la batterie varie selon les sources. On parle ici d'une batterie datant de 1892-1893, et ailleurs d'une batterie antérieure à 1892 sans plus de précision.

La batterie s'articule sur l'usage de deux canons de 320mm modèle 1870-1881 sur affûts M (Marine – pointage latéral possible) modèle 1882 PA (pivot antérieur) pour un usage de tir direct au ras des flots sur les navires cuirassés (blindés) qui forceraient le Goulet avant d'atteindre Brest. Ces tirs de plein fouet sont guidés par un télémètre au moins, souvent « perché » en hauteur sur la falaise.

Cette batterie de rupture selon le vocabulaire militaire de l'époque n'est qu'une des batteries de rupture du Goulet utilisant une paire de canons de 320mm. Le fort des Capucins, fort Robert, Pourjoint, la pointe des Espagnols en sont pourvus mais étant sous casemate par sécurité, les munitions ne sont pas explosives et le tir est perpendiculaire à la côte uniquement.

Côté côte Brestoise des équipements similaires sont installés. La batterie du Stiff qui est à ciel ouvert utilise des obus explosifs récents et les canons s'orientent d'Est en Ouest et inversement dans les limites du ravin.

Vers 1913, les canons de 32 cm sont redistribués.

Le second déploiement de la batterie s'effectue autour d'une plateforme de tir échancrées pour 6 canons de 65 mm TR (tir rapide) modèle 1888. Ceux-ci doivent pilonner rapidement les petites embarcations d'intrusion, de débarquement, susceptibles de se déplacer à vive allure. La batterie est classée parmi les batteries légères.

En 1915 ou 1916, la batterie est démantelée, le matériel récupéré. La batterie du Stiff ne sera jamais réactivée. La batterie est construite dans un ravin qui fait office de protection naturelle. Quelques bâtiments de service sont élevés et une fontaine est mise à disposition des artilleurs. Les vestiges de la batterie sont difficilement accessibles. Elle comporte deux postes de télémétrie Audouard.



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Batteries : Basse de Cornouaille - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour

Camp Sanitaire des capucins

Casernement de la pointe des Espagnols

Casernement de Lagatjar

Ile Trébéron et île aux Morts

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Créneau à lampe

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Canon de 95mm Lahitolle

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre



A la une :

Les câbles sous-marins sur les grèves de la presqu-île de Crozon.
Le jumelage Sligo-Crozon.
Les pierres de guerre.
Batterie de Rouvalour, une influence incontestable.
La maison Reine Meunier.
L'histoire des moulins de la presqu'île de Crozon.
L'histoire des écoles d'Argol.
La balise de Basse Vieille dans l'herbe.
La maison traditionnelle : le penty.
Les architectes qui ont compté.
La visite de Rommel.
L'ancienne poste de Morgat.
Boîte jaune de la Poste histoire et renaissance
L'histoire du pont du Kerloc'h.
La maison bateau de Crozon : une caloge.
La trace d'un petit commerce d'alimentation.
L'école de Saint Hernot - Maison des Minéraux.
L'abri du champ de tir de l'Anse de Dinan de l'armée : le mystère est complet.
L'histoire de la gestion de la forêt domaniale de Landévennec, ce n'était vraiment pas écolo !
L'effondrement de la falaise, un destin écrit d'avance.
Le statut des femmes lu sur les pierres tombales.
Les batteries haute et basse du Kador en Morgat.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019