Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel

Position de la batterie de Courest (Gouerest). Le voilier de plaisance en mouillage forain correspond approximativement à la portée "précise" des canons du 18ème siècle. La haie en fond ressemble en volume à un talus de tir derrière lequel les canons étaient disposés en ligne parallèle par rapport à la côte.

Corps de garde transformé de la batterie du Gouerest.

Avant la refonte des batteries côtières de 1841, la côte de Roscanvel côté Rade de Brest (côte Est) comportait 5 batteries de canons pour être en mesure d'empêcher le mouillage d'une flotte ennemie devant Brest et de prendre à revers la presqu'île de Roscanvel et ainsi faire tomber la Pointe des Espagnols haut lieu défensif. Cette zone à l'abri servait aussi au mouillage de l'escadre française en période de friction avec l'Angleterre. Il vous faut imaginer des dizaines de navires de guerre à voile parfaitement « rangés » sur un plan d'eau devant Brest.
La batterie la plus au Nord était celle du Lez (Est du hameau éponyme) – 4 canons.
La batterie du Courest (Sud-Est de Gouerest) – 8 canons alignés en 2x4, disposait d'un corps de garde et d'une poudrière en dur.
La Batterie de Bégéozu (Est de Trégoudan) – 4 canons.
La batterie du Run – 4 canons mais dont le site fut réemployé pour une nouvelle batterie (Les 3 Bosses proche de Pont Scorff) du 19ème dont les vestiges sont encore existants.
La batterie de Roscanvel – 4 canons à proximité Est de l'actuel corps de garde 1846 de Roscanvel.

Ces batteries du 18ème siècle étaient un petit alignement de canons de marine (employés à bord des navires) disparates en plein champ derrière une ligne de terre surélevée. Des canons vite rouillés surveillés négligemment par des villageois enrôlés dans un service de milice côtière. L'armée n'était présente qu'en cas de guerre. Seule la batterie du Gouerest devait avoir une importance supérieure pour disposer d'une poudrière. Ce petit bâti, aujourd'hui disparu, permettait le stockage des poudres à canon au sec et devait peut-être subvenir aux éventuels besoins des batteries de proximité. Le corps de garde de cette batterie existe encore aujourd'hui, transformé en habitation depuis le 19ème siècle après l'abandon de ces batteries inusitées. Ce corps de garde logeait les artilleurs en situation d'alerte et pouvait être occupé par un gardien civil en temps de paix.

Batterie du Gouerest :
48° 19' 33.13" N
4° 32'' 42.2" W



A la une :

11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
La Pyrite, l'or des fous.
Pelouse aerohaline ou prairie du littoral.
L'histoire du boulet en presqu'île de Crozon.
Herbiers de zostères - prairie sous-marine.
L'érosion de la côte argileuse.
La crevette bouquet français.
Une nouvelle baleine morte au Kerloc'h.
Le sémaphore du Toulinguet c'est fini !
L'histoire du presbytère de Roscanvel.
Le street-art in Crozon !
La confiserie Landié sur les quais de Morgat, une institution.
Batteries côtières du 18ème siècle sur la côte Est de Roscanvel.
De la meurtrière au créneau de tir.
Quelle est l'origine du toponyme Rocher Lieval de Roscanvel ?
Sel de mer et canicule en Bretagne.
Chasmophyte - plante de fissure.
L'ancienne forge de Tal-ar-Groas.
Identification des fougères de la presqu'île.
Volets portes clôtures bleues de Bretagne.
Garde-corps, appui de fenêtre le signe d'un changement.
Poteau en bois et ligne téléphonique aérienne.
Poteau en béton et ligne électrique aérienne.
Antennes relais GSM 4G Orange Bouygue SFR Free Mobile.
Le fort - réduit - de Quélern qui n'en finissait pas.
Coupes de bois pour des piquets de défense antiaérienne en 1944.
La lande bretonne - landes du littoral.
Maisons sur dépendances régionales.
Le jardin de rêve du sculpteur Jacques Boënnec.
Le château d'eau Peugeot de Morgat.
Cyprès de Lambert ou de Monterey - arbre remarquable de Trébéron.
La statuaire récupérée de la chapelle de Saint Hernot.
Nid de la guêpe commune, Vespula vulgaris avec la reine.
Le centre des impôts de Crozon.
La Phalène : Aciladie ocreuse, un papillon de nuit très fréquent.
La ligne noire des falaises côtières - le lichen Verrucaire noire.
Les grottes marines de la baie de Morgat par Florentin Paris.
Bunker type 501 et 502.
Le quartier des pêcheurs de Morgat.
Le pressage des piles de sardines.
Les magasins d'avitaillement de Morgat.
Souvenir de l'usine rouge.
Les stratifications des schistes et greywackes...
Batterie antiaérienne de Botsand en Lanvéoc 1940-1944 et celle bien mystérieuse de Kertanguy.
Les maisons Ty Breiz de Lanvéoc, un sursaut breton !
Les citernes d'eau allemandes - des souvenirs de guerre qui ont traumatisé une génération.
2 bunkers 638 sanitaires en presqu'île. 4 bunkers 621, les abris de troupe.
Les goélands ont faim.
Clôture en béton armé sur mur bahut des années 1920-1930.
Victimes pour cause de brouillard.
Bonne nouvelle, l'Ecaille fermière vit en presqu'île de Crozon.
Maison de l'architecte Netter en Crozon, le néo-régionalisme qui agace.
Aide à l'identification d'un insecte des blés.
Un rorqual échoué sur les plages de Crozon.
Pêche.



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2019