Souvenir du cuirassé Suffren à Telgruc-sur-Mer

Un marin victime du devoir inhumé au cimetière de Telgruc-sur-Mer. Le quartier-maître Yves Marie Thomas, chauffeur. Il participait au maintien du rendement des machines de propulsion.

Le cuirassé Suffren mis à l'eau en 1899 fait partie de l'élan des constructions maritimes toujours plus grandes avec des blindages sensément protecteurs. Du nom du vice-amiral Pierre André de Suffren (18ème siècle), le cuirassé fut le navire amiral de la flotte des cuirassés en Méditerranée qui tenta le siège de la bataille de Gallipoli.

En 1915, pour des raisons de géopolitique, la marine britannique et française regroupent alors les principaux navires des flottes respectives en Méditerranée pour user de leur artillerie de marine envers l'empire ottoman (allié de l'Allemagne) afin de favoriser un débarquement de troupes sur des terrains accidentés.

L'artillerie ottomane terrestre pilonne avec efficacité une myriade de navires de surface empêtrés et sujets à des contacts avec des mines. La débâcle est totale, navires coulés, endommagés, des centaines de victimes périssent en mer. Le repli est ordonné.

Le Suffren de 128.8 mètres de long est touché et prend partiellement l'eau. Des obus ennemis ont généré des voies d'eau dans les salles utiles aux tirs. Certaines sources parlent aussi de dégâts légers mais inquiétants faits par des mines. Le cuirassé se retire du siège et se réfugie à Malte pour des réparations de premières nécessités. Ensuite celui-ci revient vers la France.

Au large du Portugal, le sous-marin U boat-52 (Unterseeboot 1915), de classe Mittel, (62 mètres de long et 36 hommes d’équipage) est en chasse. Le kapitanleutnant Hans Walther découvre le 26 novembre 1916 au matin, un mastodonte balotté par une mer agitée qui ne semble pas avancer bien vite. Le cuirassé est à peine à mi vitesse, moteurs défaillants, et sans aucune protection. Une seule torpille lancée du tube n°2 semble avoir touché une soute à munitions. Le Suffren fierté de la France, explose et coule à pic. 648 marins périssent par l'explosion ou la noyade générale. Le capitaine de frégate Rodolphe Guépin commandant le Suffren est privé de tous moyens d'agissement tant cela est rapide.

Selon le journal de bord de l'officier Allemand, surpris, qu'une seule torpille puisse couler un tel navire commente qu'en sombrant, le cuirassé endommage le périscope et la coque du sous-marin qui pendant 30 minutes cherche des survivants avant de se retirer. L'officier enregistre un cuirassé sans doute anglais. Ce n'est qu'après guerre, qu'il apparaît qu'il s'agissait du Suffren. Pendant un temps, l'amirauté française est convainue que la tempête est la cause du désastre.

Sur un même navire, il n'est pas rare que plusieurs marins soient du « pays ». Quand la catastrophe arrive, ce sont les familles du même village ou de la commune voisine qui pleurent ensemble. Ce jour là, cinq autres militaires de la presqu'île devaient périr.
• Quartier-maître François Marie Le Bretton canonnier 23 ans (Lanvéoc)
• Matelot Pierre Marie Jacoby canonnier 22 ans (Telgruc)
• Quartier-maître Jean-Marie Marchadour chauffeur 38 ans (Landévennec)
• Second-maître Corentin Le Mevel mécanicien 33 ans (Telgruc)
• Quartier-maître Yves-Marie Torillec électricien 29 ans (Landévennec)
• Second-maître Jean Joseph Herjean canonnier (Crozon Camaret)

Rodolphe Guépin commandant le Suffren mort à 49 ans. Hans Walther commandant le U boat-52 finira sa carrière en 1942 en tant que contre-amiral et décèdera en 1950 à 67ans. 43 navires de coulés dont 2 de guerre, 3 endommagés dont 1 de guerre, 2 capturés. Deux destins bien différents...



Destins de guerre

Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

11 novembre

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Yves Lagatu

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



A la une :

Les pucerons verts une affaire de génération.
Captage de naissains sauvages d'huîtres.
Le four à pain traditionnel breton.
Alphonse et Gabriel Chanteau les peintres jumeaux oubliés.
Frère François le Bail la passion de la science et de Dieu.
Mme Taon vous découpe la viande !
Pompage électrique de l'eau de 1951.
Création de la commune de Lanvéoc et son premier maire déterminé.
Un insecte qui "stresse rouge" : le Crache-sang.
Danger pour le Cardinal rouge !
Poste de projecteur en rase campagne !
Stations de radio guidage allemandes.
Petit crabe vert - Etrille - Necora puber.
Terriers fossiles de vers marins de 400 millions d'années.
Aérodrome leurre de Tréyout.
Qui a construit le Mur de l'Atlantique de la presqu'île de Crozon ?
Beurk ! Une ponte de calmars sur la plage.
L'avion fusée Messerschmitt 163 Komet à Lanvéoc-Poulmic.
La mission top secret du Spitfire de l'aspirant Christie.
Fixation d'une grosse chenille verte du Machaon.
Suivez en direct la "plongée" d'une Telline.
La dernière comtesse de Crozon riche et malheureuse.
Les épidémies de la presqu'île de Crozon, depuis toujours et pour toujours sans-doute.
La cale brisée de Morgat.
La petite histoire du Ménez Luz.
La conserverie "La Telgrucienne".
Batterie du Menez Caon.
Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
Pêche.





Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020