Joseph Albert Deport (1846-1926)





Général Sarrail et Lieutenant Colonnel Deport en 1915.

Une réputation personnelle entretenue dans la presse de l'époque...



Le canon Deport 75/27 mod.11 en position antiaérienne.

Joseph Albert Deport (1846-1926) :
Ecole Polytechnique 1866-1868 puis Ecole d'application de l'artillerie à Metz.
Lieutenant – Blessé sur le plateau de Châtillon en 1870 – décoré de la Légion d'Honneur.
Affecté aux sièges de Paris 1870-1871.
1873 – 1882 Service technique de l'Artillerie.
1882, affecté à la caserne de Saint-Thomas-d'Aquin à Paris centre technique de l'artillerie.
Spécialité l'artillerie de côte. Invente le télémètre Deport en concurrence avec le télémètre Audouard. Certaines sources ne parlent pas de télémètre mais d'appareil de pointage automatique et instantané ayant reçu les félicitations du ministre.
Chef d'escadron 1887 – nommé directeur des ateliers de Puteaux.
Officier de la Légion d'Honneur 1889.
Lieutenant-Colonnel 1892.
Participe à la conception du canon de campagne Schneider de 75 mm modèle 1897 en 1894 (il en est l'instigateur). Son travail porte sur les freins de recul du canon. Deport, Rimailho et Sainte-Claire Deville sont les trois concepteurs du canon légendaire. Deport ne parvient pas à maitriser les fuites d'huile du système de recul sinon son canon prototype est nettement meilleur que son prédécesseur de 52mm. Sainte-Claire Deville y parvient alors que Deport est parti en retraite.
A inventé un affût de côte pour les canons de 240mm dont il refuse la vente du brevet à une entreprise malgré des propositions financières substantielles. Cet affût entre en action par l'intervention d'un seul servant de pièce.
Rayé du service (demande sa retraite n'étant pas sur le tableau d'avancement pour être colonnel) 1895.
Rejoint la Compagnie Châtillon Commentry et Neuves Maisons (société privée) pour y perfectionner du matériel militaire dans le domaine de la motorisation.
Inventeur d'un tracteur automobile.
Commandeur de la Légion d'Honneur 1905.
Inventeur d'un canon à grand champ de tir utilisé par l'armée italienne 1911. Conçoit en effet un canon de 75 mm novateur (75/27 mod.11) que l'armée italienne a utilisé jusqu'en 1950 - L'armée allemande le récupère aussi sous l'appellation 7.5 cm FK-244(i). L'entreprise Vickers Terni fabrique 1865 canons de ce type lors de la première guerre mondiale. Il est le premier canon antiaérien entre 1914-1918 (montage du canon de campagne tel quel sur un axe élevé de rotation malcommode mais existant.)

< >




Rencontre : vie privée des goélands




Si vous avez une information, une question :

© 2017 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite


En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez les cookies