Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le croiseur cuirassé Kléber de la marine française mis à l'eau en 1902 pour servir aux colonies, revient à Brest pour être déclassé et déconstruit. Il se présente à l'approche du port militaire. Un marin repère une mine flottante dérivante. Les ordres sont donnés pour l'éviter. Le canon pour la destruction est prêt quand une seconde mine explose la coque.

«Je me trouvais en pêche entre les Pierres-Noires et Saint-Mathieu. Nous avons vu le Kléber qui naviguait en louvoyant, quand une énorme gerbe d'eau s'éleva près de son flanc, dans une formidable explosion. Le Kléber pris rapidement de la gîte et je mis le cap sur le bateau », témoigne Ludovic Ferrec, pêcheur sauveteur de 70 marins.

Dans un premier temps, le commandant estime que le navire n'est pas perdu, jusqu'à ce que de nouvelles explosions internes (chaudières - grenades, etc...), ne fassent plonger la proue du navire à une rapidité qui surprend tout le monde. L'abandon du navire est effectif. 42 marins vont y perdre la vie, certains dans le fond du cuirassé noyés et d'autres, une dizaine, alors qu'ils étaient sur une chaloupe, ont vu le mât de TSF s'écrouler sur eux. Une eau à 15° au petit matin du 27 juin 1917, sachant que la plupart des marins ne savaient pas nager, aurait pu conduire à un bien plus grave bilan si plusieurs bateaux de pêche, deux torpilleurs, une canonnière "L'Inconstant" qui tenta un remorquage... sur zone, n'avaient pas porté secours rapidement pour sauver 526 membres d'équipage.

Parmi, cet équipage, certains d'entre-eux habitaient dans la région Brestoise dont le quartier-maître chauffeur Alain Marie Mercier né à Crozon et vivant à Camaret (classe 1908) mort pour la France. Le commandant Lagorio passera devant un tribunal militaire afin d'éclaircir la perte du Kléber, un mastodonte d'acier de 109 m, avec une seule mine, si proche de Brest. Aucune charge ne fut retenue.

Le sous-marin allemand UC-61 avait pour mission de larguer des mines devant le goulet de Brest pour empêcher les vaisseaux de la marine française de naviguer. Les premiers soldats Américains arrivent aussi, si le goulet devenait impraticable, l'armée américaine serait retardée.

le kapitän leutnant Gerth est au périscope et constate l'explosion de la mine qu'il venait de poser et estime lui aussi que cela ne suffira pas à détruire le cuirassé. Il cherche une position de tir de torpille sans danger mais n'y parvient pas voyant les vaisseaux de surface abonder et ne sachant pas où ses propres mines se trouvent. Il renonce et remonte la Manche. Le 26 juillet suivant, il s'échoue sur un banc de sable en plein brouillard à Wissant. Le sous-marin est sabordé et l'équipage est arrêté par un détachement belge de cavalerie à cheval en ronde dans les parages. Seul sous-marin ayant été capturé par des cavaliers. Des soldats Français sur place se sont moqués de la prouesse. L'armée belge s'étant plainte, l'armée française condamna les moqueurs à différentes peines selon l'importance des moqueries dont du cachot pour 12 jours pour certains railleurs.

Ce sous-marin de type UC II de 1916 en était à sa 5ème mission et dans les précédentes n'avait connu que des avaries. Il fut vendu à un financier local qui le fit dépecer pour en récupérer les métaux précieux tel que le cuivre. 8 mines furent analysées par les services techniques de l'armée, elles étaient identiques à celle qui avait coulé le Kléber.

Camaret-sur-Mer se souvient grâce à son quai Kléber.



Destins de guerre

19e RI & 118e RI

2e RAC & 3e RAP

13ème RIC

87e RIT

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

11 novembre

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Croiseur cuirassé Kléber et sous-marin allemand UC-61

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cuirassé Bretagne

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Le 248 RI 208ème compagnie et 5ème Bataillon en 1940

La bataille de l'Ailette le 5 et 6 juin 1940

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

bataillon de FTP - Franc-tireur-partisan

Commandant L'Herminier

L'Emigrant sous protection allemande

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

Jean Ménez

Yves Lagatu

La Soizic

Bateaux de Camaret arraisonnés ou mitraillés par la Royal Navy et la RAF

La Suzanne-Renée - Réseaux d'évasions des pilotes Américains et Anglais de la WW2

La Croix de Pen-Hir

Rose Bruteller

Opération Rhubarb

Les bancs de brouillard

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel



A la une :

Détails sur les caponnières.
Des canons de place à Crozon.
Les tranchées de la presqu'île de Crozon.
La Cétoine dorée l'insecte vert sympathique.
Le fort de Crozon qui ne résiste pas aux explosions.
Une guêpe presque fréquentable, la guêpe Poliste.
La galle de l'érable une affaire d'acarien.
Le 19e RI et le 118e RI au fort de Crozon. Le 3e RAP et le 2e RAC sur la côte. Le 87e RIT en soutien.
La ligne de défense intérieure des forts de la presqu'île de Crozon.
L'escargot de Quimper un specimen mystérieux !
La Pertuisane sur le Song Day.
Les ancres chassent.
L'étang de Prat ar Pont de Camaret.
Inscriptions latines sur la tombe du recteur.
Les obstacles en bois - hemmbalken et pieux.
Plaque émaillée de la licence IV.
La mode défensive : le mur avec des tessons de bouteille.
La dune blanche, grise, noire...
La fin de la flûte Rhône.
L'escadrille E6 de Lanvéoc Poulmic d'hydravions Latécoère 521 522 523
Les Vorpostenboote et la Vedette fluviale - Flugbebriebsboot - souvenirs de guerre.
Les épaves proche des côtes de la presqu'île de Crozon.
Une vedette des douanes devenue bateau de sauvetage.
Un Kriegsfischkutter à Camaret.
Le Cap de la Chèvre.
La Pointe de Pen-Hir en photos.
La batterie de la pointe de Pen-Hir.
L'érosion sableuse.
La borne des 1000 km du Gr34 à Pen-Hir.
Les ardoises gravées... Sculptures littéraires !
Le phénomène d'accrétion.
La pierre du mariage.
L'histoire des calibres des canons présents en presqu'île de Crozon.
Les microplastiques par millions sur nos plages.
Les fortifications de la Pointe des Espagnols.
Des croisements sous surveillance allemande.
Le cinéma le Rex de l'organisation Todt.
Le canon de 100mm TR en batterie de côte.
Le canon de récup de 75mm Mle 1908 à Fort Robert.
Le canon de 65mm TR 1888-91 au ravin du Stiff.
Souvenir des gués.
L'histoire des repères de nivellement général.
Marie-Jo Guével maître-verrier.
Gérard Guéguéniat artiste peintre sculpteur...
Le bunker 636a pas si fréquent que cela...
Préparation de l'arrivée du canon de 32cm Mle 1870-84 à la Pointe des Espagnols.
Le bunker 668 version simplifiée présent en 3 exemplaires en Roscanvel.
L'effet du climat sur le sol.
L'abri wellblech Vf1b - tôle métro
Le bunker - tobrouk Vf25 est en presqu'île de Crozon !
Le souvenir du château-fort de Castel bihan Poulmic.
La chasse aux Cormorans, l'occasion de marier la fille.
Motte de Rozan - motte castrale féodale.
Un Pluvier doré juvénile en visite à la Palue.
11 novembre à Landévennec.
Ancienne batterie côtière de l'île de l'Aber.
Défense allemande de Telgruc-sur-Mer.
Des mouillages à cause d'Amélie !
Enfouissement des lignes électriques à cause des tempêtes.
Le débit de boissons du Fret.
Les indemnisations pour l'Erika un mauvais souvenir à Crozon.
La mairie de Roscanvel, l'ancienne école des filles.
Le temps des locations au Fret pour les pêcheurs de coquilles.
La tour pas si Intrépide que cela.
Yves Lagatu mitrailleur des F.A.F.L.
L'espar, le piquet balise dans la mer.
Le temps des grésillons...
Villas et maisons du Fret.
La Duchesse de Bretagne transite par le port du Fret avant de devenir reine.
Histoire de la liaison maritime Le Fret - Brest.
Batterie anti-aérienne de la presqu'île avant 1939.
L'historique des sémaphores du Cap de la Chèvre.
La flotte Tardieu offre son pin de l'Orégon à Rostellec.
Pêche.



Conversion données GPS - Avis presqu'île de Crozon

Une information, une demande :

© 2020