Marins de Crozon sur le Croiseur Ernest Renan

Cimetière de Roscanvel.

Le croiseur cuirassé Ernest-Renan est en service de 1908 à 1936 essentiellement en Méditerranée (1ère division légère). Durant la première guerre mondiale, il y pratique aussi le transport de troupe des colonies françaises vers la France. A la fin de sa carrière, il devient navire-école pour élèves canonniers en 1927. Cette année là, il innove et porte un hydravion pour des missions de surveillances périphériques. Il finit navire cible en 1940 à Toulon, coulé par un avion.

Des marins de la presqu'île de Crozon y sont affectés avec parfois des destinées tragiques :
• Le second maître chauffeur Alexandre Marie Carn (1873 Roscanvel - 1914 Malte - Classe 1893 Camaret) meurt de ses blessures accidentelles lors d'une escale à Malte où il est inhumé dans le cimetière de Bighi. Est reconnu : "Mort pour la France". Il laisse une épouse : Joséphine Boussard (1876-1945). Un matelot chauffeur alimente en combustible les chaudières des navires pour assurer la qualité de la propulsion.
• Le matelot de 1ère classe Pierre Bouchare (1888 Rostudel en Crozon - 1918 Corfou - Classe 1908 Camaret) meurt le 29 janvier 1918 à l'hôpital de Corfou en Grèce des suites de la fièvre typhoïde. Embarqué alors sur l'Ernest Renan, est reconnu : "Mort pour la France".

Le croiseur Ernest-Renan a participé en 1919 à la révolte des marins français en Mer Noire. L'intervention militaire de la France en Union Soviétique, sans déclaration de guerre préalable, est refusée par les marins avec l'appui populaire et syndical. Depuis le printemps 1918, la France et l'Angleterre avaient organisé un interventionnisme qui ne fit qu’amplifier la guerre civile russe lors de la Révolution. L'effervescence bolchévik ne convient pas aux nations de l'Entente, du moins dans les hautes sphères politico-militaires. Les peuples occidentaux voyant le socialisme victorieux est bien moins enclin à combattre ce qu'ils estiment être un espoir. Consécutivement à la contestation générale inédite dans la marine dans cette ampleur, la flotte française déployée vers la Russie méridionale est rappelée en avril mai 1919. L'Ernest Renan était à Constantinople du 2 au 5 mai.



Destins de guerre

13ème RIC

Sous -marin Germinal

Dixmude

Tahure

La Fronde

Débarquement d'Athènes

3 frères morts pendant la grande guerre

Croiseur Ernest Renan

Cuirassé Suffren

Le Bouclier

El Ksiba Maroc

Le Sfax

Cargo le Granville

Camp de Watenstedt

Résistant 18 ans fusillé

Bombardement de Telgruc

Mémorial de l'aéronautique

Résistance à Camaret

Réseau Vengeance

Commandant L'Herminier

Tante Yvonne

Maquis de Spezet

La Croix de Pen-Hir

Les tombes du Commonwealth de : Camaret - Crozon - Lanvéoc - Roscanvel




Une information, une demande :

© 2019