Le navire garde-pêche de la marine nationale 19ème et 20ème siècle

Le navire garde-pêche est une embarcation de la marine nationale qui dès le 19ème siècle jusqu'à sa transformation en aviso garde-pêche (coque en fer), vaisseau purement militaire, était souvent un bateau de pêche réquisitionné. C'est le cas du Zéphyr comme tant d'autres chalutiers. Le Zéphyr de 35 tonneaux est construit sous le nom de Vivier n°3 en 1863. Revendu, rebaptisé à Cherbourg en janvier 1867, il change de port d'attache pour Rochefort en janvier 1872. Il est classé garde-pêche et tombe dans le giron de la marine entre 1873 et 1896. Rayé de l'armée, il devient un navire école de pêche à Boulogne de 1896 à 1914. En 1919, il ne navigue plus.

Une coquille de noix conduite par sept marins dont un lieutenant de vaisseau pour commandant, à quoi bon ? Les frictions militaires entre l'Angleterre  et la France se prolongent aussi dans la pêche civile. Les pêcheurs Anglais et Français ont le coup de feu facile et l'abordage agressif. Un navire anodin peut s'immiscer aisément et grâce à une formation militaire, les marins permettent de désamorcer les querelles. Le navire garde-pêche sert aussi à chasser le béluga qui déchire les filets des pêcheurs embarqués. S'ajoutent les missions de renseignement maritime et les missions de police. Faux ou vrais navires de commerce anglais s'approchant des côtes, vraie ou fausse difficultés de navigation. Un transporteur de houille anglais talonne en rade, le Zéphyr surveille l'activité des marins britanniques pendant que des chaloupes de secours sauvent l'équipage...

Les presqu'îliens connaissaient le Zéphyr et quand ils le voyaient en mer proche des côtes, il y avait fort à parier qu'il y avait une manœuvre militaire maritime ou terrestre. L'armée tardait à prévenir de sa présence et de ses activités de tir. La presse n'était pas toujours lue car trop chère ou les habitants s'exprimant en breton ne sachant pas lire ne pouvaient être tenus informés en temps et en heure. De nombreux incidents furent à déplorer. Le boulet qui passait sous le nez du pêcheur à bord de son sardinier. Les voiles déchirées par des tirs de fusils provenant de l'infanterie de marine en exercice simulant un débarquement, etc.

Ainsi le garde-pêche Zéphyr est-il présent du 17 au 20 mai 1895 proche des eaux de l'Aber et des plages de Telgruc pendant que le 2ème RIMA et le 6ème RIMA guerroient dans les collines de Telgruc au cours de manœuvres régimentaires. Navigation sur zone interdite, promenade sur plage de même...

Plus tard, à l'apparition des sous-marins allemands dans la mer d'Iroise, les garde-pêches au profil de chalutiers furent les premiers navires engagés dans la lutte anti-sous-marine. Les bateaux germaniques ne voyaient pas le danger du grenadage en passant sous des coques en bois insignifiantes. Le deuxième engagement fut l'hydravion par le biais de la CAM 59.

Progressivement, les moyens engagés seront armés, spécifiques à une marine de guerre.



La défense côtière avant 1939

Cam 59

Lunette à micromètre G de côte

Télémètre Audouard

Bataille de Trez Rouz

Milice garde-côte

Batteries : Basse de Cornouaille - Batterie de Beaufort - Haute de Cornouaille - Trez Rouz - Capucins - Kerbonn + projecteur - Kerviniou - Pen-Hir - Tremet - Ty-Du - Stiff - Haute Pointe des Espagnols - Petit Gouin - Sud des Capucins - Batteries hautes des Capucins - Batterie de rupture ou bombardement - Batteries haute et basse du Kador (Beg ar Gador - Morgat) - Rouvalour - Batteries Est de Roscanvel - Batterie du Run / Pont-Scorff - Batterie de l'île de l'Aber - Batterie extérieure de la Tour Vauban

Cabines téléphoniques de batterie

Camp Sanitaire des Capucins

Casernement bas de la Pointe des Espagnols

Casernement haut de la Pointe des Espagnols

Abri groupe électrogène

Fortifications de la Pointe des Espagnols

Casernement de Kerlaër

Casernement de Lagatjar

Carrière

Ile Trébéron et île aux Morts

Circulaire du 31 juillet 1846

Corps de Garde 1846 : Aber - Camaret - Kador - Postolonnec - Roscanvel - Rulianec

Loi de déclassement des corps de garde 1846

Loi du 17 juillet 1874 - système Séré de Rivières

Réduit de Kerbonn

Tours modèle 1811

Borne

Chemins de service

Créneau à lampe

Créneau de tir

Réduit de Quélern

Les forts : Fraternité - Landaoudec - Lanvéoc - Toulinguet - Crozon

Caponnière

Fort Robert

Ilot du Diable

Lignes de Quélern Ouest

Mât à pavillon

Niche pareclats

Pointe des Espagnols - Ligue

Postes de Douane

Poste d'inflammation des torpilles

Poudrière de Quelern

Sémaphore

Station TSF Roscanvel

Repère d'Entrée de Port R.E.P.

Canon de 47mm TR Mle 1885-85

Canon de 65mm TR Mle 1888-91

Canon de 75mm Mle 1908

Canon de 95mm Lahitolle Mle 1888

Canon de 100mm TR

Canon de 32 cm Mle 1870-84

Canons de siège et place

Histoire et évolution des calibres des canons

Four à boulets

Abri du champ de tir de l'Anse de Dinan

Les pierres de guerre

Les boulets

La poudre B

Tir à ricochets

Munition calibre 12.7mm SF

L'arrivée de la téléphonie dans les postes d'observation

Les Ancres de Roscanvel

Flotte Tardieu

Corvette Chevrette

Garde-pêche

Motte féodale de Rozan

Château-fort de Castel bihan Poulmic

La ligne d'artillerie terrestre de 1914

Les piliers des terrains militaires

Sous-marin Nautilus de Robert Fulton

1404 la chute de l'Anglais à Lam Saoz

La défense antiaérienne avant 1939

Position de DCA en presqu'île avant 1939

Batterie de DCA de Kerguiridic

Projecteur et écoute de Pen ar Vir

Projecteur et écoute du Grand Gouin

Abri de projecteur de la Pointe des Espagnols

Station d'écoute aérienne de Messibioc

Autres positions françaises de projecteurs

°°°

BUNKERS - MUR DE L'ATLANTIQUE 1940-1944

APRES 1945

DESTINS DES HOMMES ET FEMMES DE GUERRE

Vestiges à identifier



A la une :

Le monument aux morts de Crozon fit éructer le préfet.
Anne Le Bastard de Mesmeur, une religieuse royaliste.
Manoir de Lescoat des Poulmic aux Bastard !
Les trous des bonnes-sœurs.
Attaques des diligences à Crozon !
Le manoir de Treyer de la famille Le Jar de Clesmeur.
Les intentions du PLUiH de la presqu'île de Crozon.
Super-Marché Concorde de Crozon.
La fonte des cloches sous la Révolution.
La manoir de Goandour de la famille de Gouandour.
De la place des femmes, des cigarettes et des cravates dans les conseils municipaux.
Les chantiers Courté.
L'aventure du Centre Hospitalier.
Les excursions maritimes pour visiter les grottes de Morgat, toute une histoire.
Les cordages marins synthétiques la fausse bonne idée.
Abri de projecteur de DCA français redécouvert à la Pointe des Espagnols.
La batterie extérieure de la Tour Vauban.
Un rorqual sans queue ni tête mystérieux.
Usine abri groupe électrogène de l'armée française de la fin du 19ème siècle.
Faire connaissance avec la limace rouge.
Rue et impasse du Moulin Cassé, l'ultime souvenir d'un moulin à vent camarétois.
L'exploitation des roselières pour le chaume traditionnel.
La corvée de la buée.
La Musaraigne, une amie du jardinier.
Bunker 634 : un blockhaus à coupole en 4 exemplaires en Roscanvel.
Remorqueur océanique et manutention d'ancres.
Le bunker 515 neu présent en presqu'île de Crozon.
Un câblier "français" dans l'anse de Morgat.
Un coup de vent différemment géré.
Carrière – Excavation militaire pour l'extraction de matériaux de construction des batteries de côte.
Des avisos et des hommages dans le Goulet.
Bâtiments-écoles type Léopard BE
Le guano à la loupe.
La grésification des sables dunaires.
Les manœuvres militaires de Telgruc.
Les fontaines lavoirs de Telgruc-sur-Mer.
La décharge de Kerlaër refait parler d'elle.
La digue de Telgruc-sur-Mer cache des histoires.
La ganivelle travaille à la survie des dunes.
La fausse méduse inoffensive : la jolie Vélelle.
Pêche du bord à vos risques et périls.
La vague artistique de Camaret au 19ème et début du 20ème. Des grands noms de la culture.
Pluie de météorites sur Crozon Lostmarc'h, pas de victimes en dehors d'une certitude !
Le pirate Portzmoguer honoré à Morgat par une rue.
Tregoudan se sépare de Crozon, une affaire d'état !
Marcel Sauvaige un peintre de la Bande Noire à Camaret.
L'Anatife le grand voyageur océanique !
Les pommiers à cidre dispersés.
Sondage : Quel avenir pour la Presqu'île de Crozon ?
Les papes Grégoire XI et Paul II bénissent Camaret-sur-Mer.
L'histoire de l'aménagement du rocher du Mengant en balise du Mengam.
Repère d'Entrée de Port – R.E.P.
La Pointe du Gouin s'appelait la Pointe du Couvent.
Le garde-pêche un navire oublié !
La garde des côtes allemande dès août 1940, signe que la guerre s'installe.
La milice garde-côte tout à l'honneur des Crozonnais !
La fin du remorqueur Atlas.
Le wingfoil arrive en presqu'île en force !
Position de l'armée française de projecteur et d'écoute au Grand Gouin.
Scène de guerre à Kerbonn, des activistes en arme !
Une MIG dans les dunes grises.
BATRAL BÂtiment de TRAnsport Léger Dumont d'Urville coque L9032.
L'évolution de l'usage de la voiture en presqu'île de Crozon.
La R.A.F. en mission sur la presqu'île en 1940 1941 1942 puis 1943 et enfin 1944.
Vestiges de guerre à identifier pour fins limiers !
La Feldkommandantur 752.
Les fruiteries de village.
Pêche.
Le port du Fret.



°°°

Sondages locaux

Quel avenir pour la presqu'île de Crozon ?
Vous exprimez vos préoccupations !

Vivre en presqu'île de Crozon

°°°



Conversion données GPS

Une information, une demande :

© 2021