Dépôt de munitions de l'OTAN à Térénez en Rosnoën









L'appontement vu du ciel.

L'OTAN – Organisation du Traité de l'Atlantique Nord – est basée sur un commandement militaire unifié des états membres. L'Otan dont la France est l'une des nations fondatrices (1949), impose des dispositifs matériels stratégiques partout où cela est nécessaire sur les territoires engagés par le traité. L'armée française met à la disposition de l'organisation des terrains qu'elle achète aux communes. Des travaux financés par l'Otan y sont ainsi réalisés.

L'abri antiatomique de Rosnöen à Térénez fut entrepris en 1962 pour 30 millions de francs. Les munitions de l'Otan vont être stockées (mines, torpilles) dans des tunnels bétonnés cloisonnés par des portes blindées étanches. Le quai extérieur plonge en eau profonde dans un méandre de l'Aulne au niveau du passage de Penforn. Les navires ou bateaux de l'Otan sont susceptibles de se réapprovisionner à toutes heures pour faire face à une attaque du bloc soviétique - la Guerre Froide.

La France déplore l’hégémonie décisionnelle de l'armée américaine au sein de l'Otan. En 1966, celle-ci quitte l'organisation (pour y revenir en 2009).

Le dépôt de munitions revient intégralement à l'armée française dès 1966 qui s'en sert pour du matériel secondaire : 400 tonnes de mines réparties dans 5 galeries de 2500m². Certaines sources soulignent la présence de munitions conventionnelles de la base sous-marine de l'Ile Longue construite de 1967 à 1970. L'armement nucléaire sera quant à lui accueilli ailleurs dans un vaste complexe hautement gardé en presqu'île.

Le site de Térénez est en zone civile et devient obsolète d'autant plus vite que les munitions à poudre ou assimilées disparaissent progressivement. Radiation du site en 2007, l'armée se désengage en 2009. La commune de Rosoën rachète l'ensemble des tunnels sous-rocs pour 150000€. Un lieu d'entretien de bateaux de plaisance et une brasserie s'y installent...

La presqu'île de Crozon ne manque pas de dépôts de munitions. Les magasins sous roc à des profondeurs impressionnantes ou des poudrières aériennes constituent un patrimoine militaire exceptionnel.

< >




Actu - Culture - Patrimoine - Nature

Le four à chaux de la Fraternité.
L'attaque des bélugas au canon !
Un Farman Goliath dans l'Anse du Poulmic.
L'heureux krach boursier de 1929 vu de Roscanvel.
Le peintre Bernard Rivière devenu Camarétois !
Tuer le cochon à la ferme à l'ancienne comme autrefois.
Championnat d'anglais et de planche debout SUP !
Calfatage d'un bateau en bois par un calfat.
La Janine monument historique.
Nids d'abeilles sauvages solitaires dans une falaise maritime.
La pêche au casier une technique de pêche en évolution.
La vie engagée de Louis Prucser, moine, résistant, juste des nations, économat de l'école Jeanne d'Arc à Crozon.
Courrier d'un gardien du camp d'internés de Camaret.
La saga funéraire Donnart.
L'échouage du paquebot "Le Pérou"
Le mystère des ancres de Roscanvel.
CEC n°3 - CPEOM de Quélern.
Direction générale de l'enregistrement des domaines et du timbre
Les troupes américaines de la libération de Crozon.
15ème groupe motorisé de cavalerie US en Crozon avec des M8 lévriers.
Pétroliers ravitailleurs d'escadre la Seine et la Saône.






Si vous avez une information, une question :

© 2018 www.presqu-ile-de-crozon.com - reproduction interdite